• yzonka

    yzonkaEn nos temps informatiquement modernes, tout un chacun a le loisir ( dans le sens possibilité ) de  s'informer sur l'état du monde en lisant tous les journaux qu'il veut. Et, suprême avantage, il peut lire les commentaires de ceux qui ont lu avant lui, et aussi  les commentaires de ceux qui, ayant commenté, commentent  les commentaires de ceux qui ont commenté.
    Sybillin ? Que non, vérifiez pour voir ….
    Comme moi, vous vous apercevrez  que notre Pays, outre les  yzonkaFrançais de souche, les  Français en cours de francisation, les étrangers plus ou moins réglementaires, les Bretons, les Alsaciens, les Provençaux, les Lorrains, les Arvernes, les Ch'tis, sans oublier les Tourangeaux et les Bourguignons, pour ne citer que ceux-là   abrite une nouvelle communauté.  
    Issus de toutes les régions des quatre coins de l'hexagone gaulois, les YAKAS, et les FOKONS ont procédé à une invasion discrète, anonyme et.... envahissante.  Ces engeances, mal définies, sont contre tout ce qui est pour et en même temps contre  tout ce qui est contre . 
    Anonymes  aux idées fumeuses ,  à l'orthographe aléatoire, ils  détiennent les solutions à tous les problèmes et les problèmes de toutes les solutions. 
    yzonkaIls ont généralement,   indistinctement, mais avec   constance,  voté pour le côté cour ou le côté jardin  ou pour les alentours de l'hémicycle parlementaire et les divers locataires de l'ancienne résidence d' Henry de la Tour d'Auvergne, Comte d'Evreux, selon l'humeur du moment.yzonka
    Et, Protées modernes, ils sont bien contents que l'anonymat du scrutin leur permet d'affirmer, la main sur le coeur , le regard en dessous, et, au risque de voir leur nez s'allonger  à l'infini, ils clament qu'ils n'ont pas élu ces gens là (ceux qui alors gouvernent - de tout bord bien entendu).
    C'est peut-être ça qu'on appelle l'évolution.
    Nous vivons une époque formidable...

      

    photos :bisonteint.net; heratlas.franceserv.com; uniscordine.canalblog.com; les-dessins-de-seb.over-blog.com

     


  • Commentaires

    3
    Mardi 19 Novembre 2013 à 22:06

     50% ?  On ne peut pas être élu à 50%. Il faut, dans l'idéal, 50,000001¨%....   Par ailleurs, les non votants, les bulletins blancs et les abstentionnistes  étant des dégats collatéraux du système électoral démocratique, tout élu , du côté cour ou du côté jardin , arrive au pinacle avec, tout au plus, un peu plus d'à peu près, presque, mais pas tout à fait, sensiblement un bon petit tiers des électeurs inscrits, ce qui suffit à leur bonheur, puisque leur voeu est, pour beaucoup, simplement d'atteindre une petite parcelle de pouvoir...
    Bises éclairantes
    Ce qui n'empêche pas les YAKAS et les FOKONS ( ces derniers en étant souvent des vrais) de sévir ....

    2
    Lauryale
    Mardi 19 Novembre 2013 à 17:01

    Tu y vas fort tout de même 50% de quoi ? Entre les non votants, les bulletins blancs et les abstentions ......

    bises interrogatives 

     

     

    1
    Dimanche 17 Novembre 2013 à 07:57

    Force est de constater que les politiques en place ont été mis au pouvoir après des élections démocratiques où il leur fallait plus de 50% des votes exprimés, alors rien ne sert aujourd'hui de critiquer car c'est bien la majorité des votants qui ont souhaité cette représentativité, pour les autres, il fallait où voter où être plus convaincant et déterminé, chacun ferait bien mieux de se poser quelques questions en son âme et conscience

    passe un bon dimanche

    amicalement

    Claude 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :