• vous avez dit obscur ?

    vous avez dit obscur ?Depuis plus de quatre ans, j'alimente plus ou moins régulièrement ce blog de mes humeurs, colères, joies et mesquineries, et j'en fais des recueils annuels à destination de ma descendance, qui commence à devenir nombreuse, histoire de leur donner une idée de ce qui s'est passé avant eux, ou tout au moins lors de leur prime enfance.
    J'ai intitulé l'un d'eux " Chroniques incertaines de temps pas très sûrs".
    Et je crois bien que nous revenons à ces temps incertains, où il valait mieux, quand on était "petit",vous avez dit obscur ? avoir le réflexe du chapeau bas , de la révérence et - et peut-être surtout – de la génuflexion.
    Nos "Vieux", comme on dit ici, se sont inventé des dieux, auxquels ils ont dévolu des religions, ce qui, finalement, s'est avéré être une bonne chose, les principes religieux constituant des garde-fous qui ont permis à l'humanité d'évoluer presque comme si elle était ...humaine.
    Mais, car, évidemment il y a un mais, les dieux vivent ailleurs, qui dans les cieux, qui sur des montagnes, voire en haut d'un frêne. Et les hommes sur terre, qu'ils soient animistes, bouddhistes, musulmans chrétiens, ou taoïstes . Ainsi que les prêtres de toutes ces religions.
    Au fil des conquêtes, évangélisations, islamisations etc , les dits prêtres se sont senti pousser des responsabilités, puisqu'ils étaient plus ou moins chargés de la surveillance des garde-fous évoqués plus haut. Et, à ce titre se sont considérés comme détenant le savoir, et par suite le pouvoir, ce qui leur a permis d'établir sur leurs contemporains un ascendant certain, d'autant plus que leurs ouailles, pratiques, fidèles, ou... moutons étaient soigneusement maintenus dans la plus crasse ignorance, une vous avez dit obscur ?excellente façon de ne pas être en mesure de créer des ennuis, ou des désordres.
    De temps à autre, un esprit s'éveillait, et, deci, de là, des poètes, des philosophes, et tentaient de faire sortir les gens de leur apathie, comme celui-là qui disait que le doute est la base de la Foi, ou cet autre qui murmurait que seul l'homme instruit est libre.
    Bien entendu, nombreux furent
    ceux , parmi ces prophète, qui finirent plus ou moins jetés aux lions, embastillés, voire suicidés, afin de préserver l'intégrité de l'emprise de la prêtrise ( de toute obédience) sur la populace.
    Ce long préambule pour en arriver à vous dire ce qui motive mon impression de retour aux temps obscurs .
    En Haute Savoie, un prêtre catholique vient de faire l'objet d'une "excommunication temporaire" au motif qu'il est franc-maçon ( cf le Midi libre, édition web du
    25/05/2013). Cettevous avez dit obscur ? confrérie semble considérée par la Congrégation de la doctrine de la Foi comme une hérésie. Les francs maçons professent la liberté, la convivialité, l'entente entre les hommes, les vertus du travail et les incontestables bien faits de l'éducation. Ces idées sont,  elles aussi, préconisées par l'Eglise. D'aucuns disent qu'ils ont des "réseaux" qui leur facilitent la vie, et leur permettent de dominer. On a dit cela des juifs, et le siècle dernier l'a payé. Les politiciens, les religieux, et nous tous avons des amis. Serait-ce faiblesse  ou népotisme potentiel? C'est pourtant ce qui démontre que nous sommes humains.
    Finalement, il a beaucoup de chance, ce prêtre, car la Congrégation, digne descendante de l'Inquisition du très doux Torquemada pourrait bien avoir eu envie de le faire brûler vif sur le parvis de son église, après bien sûr l'avoir gentiment "questionné" pour lui faire admettre son hérésie.
    En 1905, en France, fut établie la séparation de l'église et de l'état, mais le Président de la République est toujours chanoine honorifique de Latran.
    Et, de plus en plus souvent, partout, les diverses confessions interviennent dans la vie sociale, plus ou moins ouvertement, plus ou moins clairement, mais toujours dans la même optique évidente de reprendre les choses en main, et revenir à l'hégémonie des religieux sur l'humanité (dans le sens ensemble des hommes).
    Il est évident, à mes yeux en tous cas, qu'il existe quelque part une entité, qu'on peut nommer Dieu, vous avez dit obscur ?car je ne conçois pas que l'Univers soit la conséquence de milliards de milliards de hasards qui l'auraient conduit à son état actuel.
    Chacun peut croire à ce qu'il veut, à ce qui lui convient, et personne n'a le moindre droit d'imposer à qui que ce soit de croire à tel ou tel évangile, torah, coran ou mahabharata.
    C'est le principe même , aussi intangible qu'irréfutable, de la liberté.

    photos : eklablog.com; fr.maieupedia.org; herodote.net; renaud-bray.com; contrepoints.org

     


  • Commentaires

    2
    Lauryale
    Mardi 16 Juillet 2013 à 12:16

    Merci Pierre pour ce texte, je n'aurais pas su mieux dire. Hélas tout cela n'est pas très optimiste, on aurait pu espérer plus d'ouverture d'esprit au moins en Europe, mais cela n'en prend pas le chemin. Quelques fidèles suivent leur prêtre sur le chemin qu'il fait vers Rome. Cela fait vraiment tristounet, une levée de boucliers des catholiques et de leurs pretres  aurait laisse un peu d'espoir.

    bises libertaires (comme tu dis)

    1
    Mardi 16 Juillet 2013 à 08:07

    L'un avance et l'autre recule et c'est la liberté d'expression qui recule, le mouvement est enclanché maintenant

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :