• vieux ? moi ? évidemment ! et alors ?

    La retraite est un mot fréquemment utilisé dans le langage courant du français, qu'il soit de base, lambda, moyen, jeune ou vieux.
    Et il a pvieux ? moi ? évidemment ! et alors ?resque autant de sens qu'il y a de fromages dans notre belle contrée.
    Il peut désigner un endroit tranquille, un mur diminué, un retrait, un recul , la fin d'une chasse, une méditation, une cachette.
    Toutes ces qualifications du mot retraite s’appliquent, si on regarde bien, à la situation des humains étant, par choix ou obligation, entrés dans ce qu’il est convenu (dans convenu il y a venu et ...) le Troisième Âge.
    Les vieux , mot que je préfère à senior, ancien, voire vétéran, car chez les gens qu’on dit de civilisation "primitive" et donneraient bien des leçons aux "évolués", il est signe de respect.
    Les vieux donc, sont gens très occupés, si j’en crois mon propre emploivieux ? moi ? évidemment ! et alors ? du temps.
    Mes journées sont remplies d'occupations aussi diverses que variées, telles que déjeuners avec d’autres vieux, stations prolongées devant l’ ordinateur dont  l'utilisation, aussi empirique qu' aléatoire, apporte la disparition plus ou moins accidentelle de divers fichiers, dont la recherche occupe de nombreuses heures - sans succès, évidemment - et un nombre exponentiel de gros mots.
    Il y a aussi les   cours de français et d'espéranto, leurs préparations, les réunions de Sages,  leurs préparations, les courriers qui en découlent, les contacts et discussions , les questions pour un champion, et c'est des rats et c'est des rats.
    Il ne faut évidemment pas oublier les apéros et la télé, dont l'observation contribue grandement à l'éducation, ni omettre de compter les longues recherches de lunettes, téléphone, crayons, et toute cette sorte de chose que des trolls ou des lutins et peut-être même des elfes prennent plaisir à dissimuler dans des endroits improbables.
    vieux ? moi ? évidemment ! et alors ?Quant aux hésitations devant un travail manuel a accomplir  nécessitant de plier les genoux, de se baisser et - surtout- de se relever.....
    Sans compter la tenue du blog, travail hautement indispensable à la survie de la culture, et à la conservation des quelques neurones encore en activité.
    Toutes ces occupations - indispensables pour définir ce je considèrevieux ? moi ? évidemment ! et alors ? comme ma condition de Vieux - se répètent d'une semaine sur l'autre, d'un mois sur l'autre, d'une année sur l'autre.
    Et, si tant est que le Grand Ordonnateur me prête vie, allez savoir, jusque quand ?
    Et tant pis pour ceux qui pensent que les Vieux sont inutiles ( sur ce point, je fais allusion à un handicapé du bulbe, se disant conseiller politique, écrivain et autres occupations, qui déclarait l’importance de ne plus soigner les vieux pour sauver la Sécu ( cf Médiapart 8 mai 2010).
    Je ne citerai pas le nom de cet olibrius, mon clavier et mes crayons refusant d’écrire des insanités.
    images : blog.slate.fr  ; chevillonlibere.over-blog.fr  ;sante-securite.over-blog.com

  • Commentaires

    4
    Lundi 2 Mai 2016 à 21:53

    Je vois que la vie des "vieux" peut être pleine d'occupations et de passion, quoique je le savais déjà, bonne continuation !

    3
    Mardi 19 Avril 2016 à 14:25

    Ma mère qui a 95 ans me dit maintenant que j'ai un bel âge, donc elle doit me classer elle aussi dans les vieux.....

    J'ai toujours écouté les vieux ils sont précieux et sont la mémoire du temps passé.Certains vieux sont bien plus dynamiques que certains jeunes avachis devant leur I-phone !

    Bonne soirée.

    2
    Mardi 19 Avril 2016 à 08:25

    On n'a que l'âge de ses artères, le cœur reste jeune et dynamique, quelquefois les idées vont bien plus vite que le corps. 

    Quant au rapport avec la société civile je crois que de plus en plus de générations en sont exclus, elle n'a de civile que le nom

    Amicalement

    Claude

    1
    Mardi 19 Avril 2016 à 07:55

    Bonjour Peache, les vieux sont la mémoire des peuples, ce que nos civilisations ont oublié, en les parquant dans de mouroirs et les laissant s'éteindre avec tout leur savoir. Même le respect s'est perdu.

    Je te souhaite de continuer ton emploi du temps surchargé le plus longtemps possible, pour notre plus grand plaisir.

    Passe une belle semaine sous ton soleil, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :