• valse hésitation

    J’en vois, et j’en entends même qui, à la sonorité du titre de cette modeste chronique vont imaginer des astuces plus ou moins vaseuses relatives à des tergiversations politico-polititienno-simagréo-habituellement électorales. D’autant qu’avec le patronyme de l’ex-premier et nouveau candidat au pinacle, le rapprochement paraît aisé.
    Eh ben non!
    La multitude des aspirants , conjuguée à l’habitude de nos contemporains de tergiverser, discuter voire discutailler, de sonder encore et toujours les plus intimes convictions des gens, leur permet d' extrapoler l’éventuel avenir de leur candidat  préféré, qui est, bien entendu, le meilleur.
    Une idée saugrenue a failli me faire écrire le meilleur et le moins cher....
    Il est vrai que, parmi les quatre-vingt-dix-huit (98) candidats déclarés ou en instance de le faire, il y a de quoi faire passer aux pronostiqueurs invétérés de longues, longues, longues nuits de réflexions, calculs, études, sondages, probabilités et autres élucubrations ésotérico-mathématiques avant de décider ceux qui auront au final la possibilité d’avoir le front nimbé des lauriers du vainqueur.
    Mais de toutes manières, il n’en restera qu’un qui sera en mesure, un tantinet prétentieusement quand même, de parodier l’ultime alexandrin de l’Ultima Verba du grand Victor :

                                           "Et s’il n’en reste qu’un, je serai celui là ! "
    Cependant, si je me réfère aux innombrables résultats de scrutins qui se sont succédé en notre belle République, je ne peux m’empêcher de me souvenir de la parole de ce Vieux sage Kanak qui, avant les palabres et les élections, après avoir posé sa pipe et regardé les cieux, murmurait
                   " et le soleil se lèvera toujours à l’Est et se couchera toujours à l’Ouest..."


  • Commentaires

    3
    Mercredi 7 Décembre 2016 à 09:57

    Les français ne rêvent plus, et savent bien que celui qui restera, quel qu'il soit, ne va pas améliorer leur situation, mais de toutes façons ça ne peut pas être pire! C'est la valse des pantins.

    Bises Peache.

    2
    Mercredi 7 Décembre 2016 à 09:32

    Et le monde continuera de tourner.!!

    La politique c'est du spectacle et les bateleurs sont nombreux....

    Bonne journée

    1
    Mercredi 7 Décembre 2016 à 07:31

    La terre n'arrêtera pas de tourner

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :