• vai mensonge et fausse vérité

    vai mensonge et fausse véritéNous venons de suivre avec plus ou moins de délectation la campagne électorale en Américanie. Cette débauche d'insanités, de vrais mensonges et de fausses vérités, qui, du fait de la manie qu'on nos contemporains gaulois d'imiter ce qui vient d'outre Atlantique, augure bien de celle qui a déjà commencé chez nous....
    La vérité existe-t-elle ?
    Cette question est extrêmement importante, car si la vérité n’existe pas, le mensonge n’existe pas non plus, et tout ce qui a été dit depuis la nuit des temps devient douteux.Puisqu' il faut bien que les gens se parlent pour échanger des idées, il est indispensable qu’ils disent la vérité, afin de permettre aux échanges d’avoir une chance de débuter. Mais on s'en est vite aperçu, cette exigence n’est pas nécessaire pour la pérennité des relations établies.
    La vérité précède le mensonge puisqu’il faut travestir la vérité pour mentir, et le mensonge procède de l’existence de la vérité, car on ne peut travestir une chose qui n’existe pas.Si la vérité n’est pas dite, il y a mensonge.
    Par conséquent, le mensonge existe, même ( et surtout ?) dans la communication. Et seul Dieu sait combien on a communiqué depuis le premier matin du monde !
    Pour établir le mensonge, il suffit d’une altération de la vérité ou d’une négation des choses vraies.vai mensonge et fausse vérité D'aucuns prétendent qu'on peut aussi mentir par omission, bien que ne rien dire ne puisse être considéré comme élément constitutif du mensonge, puisque la vérité, pour exister, doit être dite.
    Cependant, pour rester dans l'esprit des temps, considérons que tout ce qui n’est pas altération, négation ou omission de la vérité, est donc, tout simplement, vérité.
    Cependant, peut-on prendre pour argent comptant les affirmations contenues dans les diverses communications, écrites, télévisuelles ou radiodiffusées. ? Elles comportent, inévitablement, une part de vérité pure et une part de vérité un peu altérée, de non dit, comme par exemple les vrais effets d'une pommade amincissante, ou d'une poudre perlinpinpinesque destinées à regarnir les cuirs chevelus désertés, le nombre de manifestants à la Sorbonne, ou encore les promesses électorales.
    Elle sont donc mensongères.
    Et légalement autorisées. La loi favorise donc le mensonge et la tromperie.
    Inquiétant, non ?
    Même la sagesse populaire s'y met, quand elle affirme que toute vérité n’est pas bonne à dire, et qu' il est des mensonges pieux. L'intervention de la piété, donc des religieux, dans notre problème n'y apporte aucune simplification, chacun de ces derniers ayant sa propre vérité, totalement différente de celle des autres, bien entendu.
    On peut malgré tout conclure en disant que Mensonge et Vérité sont indissociables, puisque, pour qu’il y ait mensonge, il faut qu’il y ait vérité, et réciproquement.
    Si je dis la vérité en affirmant que je suis un menteur, je ne mens pas. Je ne suis donc pas un menteur, vai mensonge et fausse véritébien que je le prétende.
    Si, prenant ma déclaration à la lettre, on considère quand même que je suis un menteur, comme je l’affirme, on comprend que je n’ai pas dit la vérité, car si je dis la vérité en me prétendant menteur, c’est que je le suis, et si je le suis, je ne dis pas la vérité, donc je suis un menteur.
    Comme disait le grand Nicolas, "Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement…"
    Et le divin Socrate:
    "Quod erat demonstrandum "…
    S'il avait parlé latin, bien sur.

    images : alaingiraud.eklablog.com  LaPresse.ca  

    citation-celebre.com

     

     


  • Commentaires

    4
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 14:31

    Mentir amène à la manipulation,puisqu'on espère malgré le mensonge que l'on vous croit.

    Les politiques et les journaleux viennent de vérifier que cela ne marche pas toujours....

    Bonne soirée.

      • Vendredi 11 Novembre 2016 à 23:19

        pour des professionnels, ils ne sont vraiment pas brillants. Si les maçons travaillent comme cela, nous vivrions tous sous la tente.

    3
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 13:08

    " Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement…" Oui, mais ton cheminement est bien compliqué.
    Je pense qu'il faut toujours dire la vérité autant que possible, mais quelquefois on doit mentir pour ne pas blesser, c'est pour moi la seule exception. Ce n'est évidemment pas le cas des médias censés nous informer et qui ont pour réelle mission de nous rallier à leur cause.
    Bises et belle fin de semaine Peache.

      • Vendredi 11 Novembre 2016 à 22:49

        ce n'est pas ma faute, j'ai toujours été placé sur  des chemins détournés................c'est peut-être vrai, ou peut-être pas...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :