• Un poète? mais à tout prendre, qu'est-ce?

    Un poète? mais à tout prendre, qu'est-ce?Aurait peut-être pu dire Cyrano, car, de l’aède lyrique au troubadour courtois, du persan savant Umar Khayyââm aux scaldes nordiques, des élégiaques Chu chinois au Bengali Tagore , des griots aux noms inconnus aux yéyés aux noms franglais parfois Un poète? mais à tout prendre, qu'est-ce?saugrenus, de Nerval à Allais , de Baudelaire à Vian et Prévert, de Villon à Renaud, et Coluche, des bardes gaulois au rocker américain Dylan, la poésie et les poètes ont traversé imperturbablement le monde et son histoire en y semant l’amour, la révolte, l’ironie, et parfois même la pagaille.
    Un poète? mais à tout prendre, qu'est-ce?La poésie a même été écologique avant l’heure, puisque Eurydice la dryade épouse d’Orphée et ses sœurs protégeait les forêts….
    Les poètes, ces fous d’espoir, qui, disait Cocteau , se souviennent de l’avenir, ont, souvent, et même parfois sans le savoir, tant influé sur le monde que cet hétéroclite assemblage de tout et n’importe quoi a , bien que cela ne soit d’une évidence biblique, ni même coranique, fini par évoluer ( dans le sens aller vers le mieux, évidemment ) . Même si cela ne n’est pas non plus très visible dans la lecture des actualités.
    Il est des endroits où on dit qu’un homme voyageant un peu à côté de ses chaussuresUn poète? mais à tout prendre, qu'est-ce? est un poète. Comme si il s’agissait d’un individu sans importance, sans poids sur la scène humaine, voire un peu simple, presque un… fada. On, bien sûr c’est l’insensible à la musique des mots, le sans imaginaire, celui qui s’éveille chaque matin sans avoir rêvé, le matériel, en un mot le "pratique" dont les pieds sur terre l’empêchent, le pauvre, de voir le sublime.
    Des poètes ont écrit des vers si alambiqués qu’on est presque mangé par les vers quand on les a compris, d’autres sont si lumineux qu’on pourrait presque les lire dans le noir, d’autres si doux que les Un poète? mais à tout prendre, qu'est-ce?enfants s’endorment en les écoutant et que de gros durs barbus et musclés, armés jusqu’aux dents ont la larme à l’œil.
    Parfois même ils sont si simplement clairs et limpides qu’on se prendrait à se croire capable de les écrire.
    Certains sont rythmés par les rimes, d’autres par les mots ou les images qu’ils évoquent, quelques uns sont fait pour être déclamés avec emphase, d’autres pour être murmurés , ou mêmes seulement lus. D’autres encore disent la vie, l’aventure, l’amour, la mort, la crainte de mourir et la certitude de la vie éternelle de l’esprit, parfois même tout cela en même temps…
    Quelques uns sont tristes, quelques autres hilarants, tous sont si profondément, si définitivement Un poète? mais à tout prendre, qu'est-ce?humains qu’après les avoir écoutés on se pourrait croire au Paradis, ou entouré de houris au Jardin d’Allah, parvenu au Nirvana, ou encore conduit au Walhalla par de blondes walkyries, et ils coulent dans nos cœurs comme l’ambroisie dans le gosier des vieux dieux Grecs et le vin du Rhin dans celui d’Odin …
    Ces temps-ci, l’Islam est à la mode, et pour clore cette chronique, je voudrais livrer à votre réflexion ces quelques vers de Monsieur Hugo, issus de la Légendes des Siècles:

    Le divin Mahomet chevauchait tour à tour
    Son mulet Daïdol et son âne Yafour,
    Car le sage lui-même a, selon l’occurrence,
    Son jour d’entêtement et son jour d’ignorance.

     

    Point n’est besoin de commentaire, n’est-il pas?

     photos: iranian.com; quercy.net; larousse.fr; youtube.com; meaus.com; médiaport.net

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Juillet 2013 à 08:27

    En quelques rimes, être aussi compréhensible qu'en cent pages, le poéte est un philosophe qui fait chanter les mots

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :