• un Gendarme est mort

    un Gendarme est mort

    Cette phrase, en nos temps de folie, est devenue presque banale, tant les femmes et les hommes qui sont chargés de nous protéger paient un impensable tribut à la barbarie.
    Le Colonel Arnaud Beltrame est mort en sachant qu’il allait risquer sa vie pour une femme dont il ignorait tout quelques minutes avant .
    Il connaissait pas son nom, mais il savait qu’il était là pour la sauver.
    Car il avait parfaitement conscience que le serment qu’il a prêté le lui imposait.
    Il savait que son devoir était là, inexorable et incontestable.
    Comme tous ceux qui, comme lui,  ont prêté ce serment, je ne sais pas si j’aurais été capable, si j’aurais eu le courage, comme lui, d’aller jusqu’au bout du risque.
    Lui ne s’est pas posé de question, son engagement étant hors de doute.
    Vous êtes et resterez, mon Colonel, un exemple pour tous ceux qui se sont engagés pour la paix, la justice et la défense de l’humanité.
    Merci.


  • Commentaires

    4
    Mercredi 4 Avril à 08:57

    Bonjour

    Oui il y a encore quelques personnes sur cette terre qui ont le sens du devoir

    C'est vraiment un bel acte de courage, 

    Comment vas tu la haut sur ton ponton ?

    3
    Jeudi 29 Mars à 08:05

    Un hommage national parfaitement mérité pour cet acte de dévouement et de courage, recueillement et respect!

    Amicalement

    Claude

    2
    Jeudi 29 Mars à 07:54

    Un jeune homme au visage lumineux, qui allait se marier, qui avait des projets d'avenir et qui a tout oublié pour sauver des vies au péril de la sienne, si ce n'est pas de l'altruisme qu'est-ce que c'est?

    A côté de ça un ignoble individu dont a parlé Baba qui ose se réjouir publiquement de sa mort.

    Combien de héros comme Arnaud en face de combien d'abrutis? Mon coeur pleure pour sa compagne, sa famille et lui.

    Kisetoj Peache.

    1
    loupzen
    Jeudi 29 Mars à 07:30

    Un homme est mort, qui avait la profession de gendarme, il avait passé un contrat en son âme et sa conscience et il a respecté ce contrat,

    un rempart a été abattu, une brèche est ouverte, combien seront-ils et combien nous seront à ramasser son arme pour se hisser au sommet de la barricade et à reprendre sa place ?

    Solidarité et fraternité.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :