• tu veux ou tu veux pas ?

    Vous pouvez dire ce que vous voulez, les étasuniens sont gens pragmatiques.
    En Californie, une femme sur cinq est violée pendant ses études universitaires.
    Et c'est sûrement vrai, puisque c'est le Président qui le dit. Et c'est tout aussi monstrueux et démontre qu'un être instruit , un étudiant ( ou un enseignant), est aussi capable qu' une brute stupide de commettre cette horreur. Et que c'est encore plus grave, si j'ose dire, justement à cause de cette situation d'étudiant, qui devrait, en principe, être intelligent, donc être capable de réflexion .
    Nous sommes tous d'accord sur ce point, évidemment.
    Et cette constatation n'est pas de nature à motiver une chronique.
    Néanmoins, et logique américaine en plus, le gouverneur de Californie pondu la loi "Yes means yes"(*), qui stipule que les partenaires sexuels doivent donner "leur accord explicite, conscient et volontaire" avant toute relation sexuelle. "L'accord explicite ne peut être donné par quelqu'un d'endormi, d'inconscient", ou s'il ou si elle est "sous l'influence de drogues, d'alcool ou de médicaments".
    J'entends bien.
    Mais un petit détail me chiffonne. Quand je dis petit détail, je devrais dire un point essentiel , bien sûr, car c'est le fondement ( sans jeu de mot ) de cette loi .
    En effet, quelle devra être la forme de cet accord ?
    Se contentera-t-on d'un oui franc et massif oralement formulé ?
    Mais on se trouvera alors devant un choix : qui dit vrai ? Celle (celui) qui dit avoir dit non, ou celui (celle) qui dit avoir entendu oui?
    Parole contre parole, et on sait quelles sont les nuances du crédit qu'on accorde à ces paroles, suivant la situation sociale de ceux (celles) qui les donnent .
    Faudra-t-il alors un accord écrit?
    Et cet écrit, pour être valable, ne devra-t-il pas être contresigné par un témoin fiable, voire par le recteur de l'Université, ce qui constituerait une preuve incontestable en cas de.... contestation devant les tribunaux ?
    Les lois, parfois, sont ambigües, incomplètes, voire saugrenues. Enfin, quand je dis parfois ….

    _____________________
    (*) oui signifie oui, en français ( enfin, je crois...)

    photos :www1.alliancefr.com ; melaniepritchard.wordpress.com ; www.infoconsommation.ca 


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 08:15

    Quelqu'un sur la terre d'Asie, a dit un jour que les lois sont écrites pour protéger les voleurs, et plus il y a de lois, plus il y a de voleurs et plus ces lois sont complexes plus ces voleurs sont tordus

    J'entends pas voleur toutes les crapules de tous acabits que nous pouvons entrevoir.

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :