• tu crois, Papy ?

    Je suis presque débordé.
    Pas par le travail, j'ai quitté cette préoccupation depuis longtemps.
    Pas par la politique, je viens de comprendre que je ne pourrais jamais atteindre le degré suffisant de saugrenuterie pour pouvoir y comprendre un iota.
    Pourtant, je vous assure que j'essaie.
    Même que je discute avec mes petits enfants des problèmes qu'ils rencontrent, et dont je ne soupçonnais même pas l'existence.
    Ce débordement m'est tombé dessus au soir des derniers jours de ma onzième semaine d'années, au moment presque précis où j'étais presque persuadé d'avoir presque tout compris, comme tous ceux qui traînent ici-bas depuis longtemps. C'est sûr .
    L'ancienneté, l'expérience, ce qu'on appelle le vécu, tous ces moments, événements, incidents, tragédies, comédies, toutes ces croyances, et, finalement toutes les élucubrations que j'ai pu réaliser et même de rêver n'ont réussi qu'à me faire croire .
    Et croire quoi ?
    Ben c'est là le problème. Le monde n'est plus le même, les gens sont autres, sans savoir exactement quoi. Toutes ces idées qui ont pénétré tant bien que mal dans nos caboches comme des vérités premières et intangibles sont devenues aussi aléatoires que les hologrammes que quelques'uns utilisent "en campagne "!
    L'éducation, la santé, et toutes ces indispensables obligations n'ont plus le même sens.
    Aujourd'hui, j'ai l'impression de me trouver dans une bulle, au milieu d'un monde que je comprends plus, et où tout un chacun sait ce que je ne sais plus, ce que je comprends plus. Ou plutôt qu'on croit  savoir, que je ne sais plus, que je ne comprends plus. En somme, je viens de me rendre compte de ce que tous les Vieux ont compris. C'est peut-être ça qu'on appelle l'évolution.
    M'enfin, faut faire avec comme aurait pu dire l'ineffable Gaston Lagaffe.
    Et, tous comptes faits, puisqu'il en est ainsi depuis la nuit des temps, même si parfois nous avons envie de renâcler devant les réactions de nos successeurs, attendons la suite, ils auront un jour besoin de nos lumières.
    Ou pas .
    En tout état de cause, comme disent ceux qui savent ou croient savoir il y a temps pour tout, pour être, pour savoir, pour comprendre, pour être compris, pour oublier et pour repartir.
    Nihil novi sub sole, n'est-il pas ?


  • Commentaires

    5
    Jeudi 19 Septembre à 09:32

    coucou 

    Et bien tu déposes les armes ? Oh la la tu viens de te rendre compte que tu es vieux (je rigole) Tu sais  c'est bien que nos petits enfants nous parlent avec" l'esprit" de leur génération et toi qui écoute ! tu prouves combien tu n es pas rigide et que le monde change a changé changera encore. Mon grand père me disait " de mon temps ...." Mais il faudrait donner des exemples pour voir que souvent c'est pareil mais avec l'évolution et le progrès. J e n'ai pas le temps de disserter la dessus ce matin je préfère carrément rendre copie blanche et me dire maintenant 

    Il n y a rien nouveau sous le soleil et pourtant j y cours ....

    Gros bisous MC

      • Samedi 21 Septembre à 00:04

        profite bien du soleil ! tu sais, disserter sur c'était mieux ou moins bien n'a jamais changé ce qui était et sera ..........

    4
    Mercredi 18 Septembre à 06:43

    Le problème est qu'il y a de plus en plus de problèmes 
    ... mais rien n'est insurmontable quand on sait les contourner
    d'abord, pour y arriver, il vaut mieux ne pas se faire formater !
    pas facile !
    bonne journée
    Bernard

      • Mercredi 18 Septembre à 07:35

        tout problème suppose une question.A partir du moment où on considère que l'important d'une question posée est sa réponse , on peut dire qu'il  n'y a plus de problème, mais seulement des réponses, et, par conséquent seulement des solutions. Par ailleurs, être fort maté est  signe d'admiration...........

        Bon mercredi

    3
    Dimanche 15 Septembre à 09:20

    Tout avance et tout évolue trop rapidement jusqu'à quand ?

    Tu imagines les discussions devant la puissance des anciennes civilisations et leurs réalisations et pourtant elles ont disparues.....

    Bon dimanche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :