• tolérance

    toléranceÀ l'université de Bordeaux, une conférence a été annulée à la demande de divers mouvements étudiants, aux prétextes que la conférencière aurait pu parler de sujets heurtant leurs convictions.
    Il s'agit d'une conférence intitulée "L’être humain à l’époque de sa reproductibilité technique" de Sylviane Agacinski, philosophe, et opposée à la PMA si controversée .
    Ironie , l'université porte le nom de Michel Eyquem, plus connu sous le nom de Montaigne, une des plus grandes figures de la philosophie de notre beau pays, qui a lutté contre les abus et les intolérances de son temps..
    Cette conférence était l’une des huit «conférences Montaigne» organisées à l’UBM (*) et censées "promouvoir un usage critique des savoirs qui permette de penser ensemble notre monde et ses enjeux. Chaque conférence, d’une heure environ, se prolonge par un moment d’échange avec l’assemblée." Peut-on lire sur le site de l'université.
    En principe, une université est là pour ouvrir l 'esprit des étudiants, leur donner la capacité de débattre intelligemment, de développer leur esprit critique.
    Devant cet attentat à la liberté d'expression, on peut constater , outre que les enseignants de l'universitétolérance ont échoué, puisque les étudiants contestataires n'ont pas eu l'esprit ouvert, ou, ce qui est aussi possible, que dis-je probable, que les opposants au thème de ladite conférence n'ont pas suffisamment d'esprit pour comprendre le mot débat dont l'un des synonymes est controverse donc discussions entres personnes d'avis différents.
    toléranceLes actions entreprises pour interdire les débats est la première caractéristique du fascisme, système dont le monde entier a subi ( et subit encore parfois, hélas) les horreurs il n'y pas pourtant pas si longtemps, comme le rappellent des articles du journal en ligne Contrepoints.
    D'ailleurs, comme pour bien montrer leur indépendance , ils rédigent leurs opposition,tolérance en utilisant l'ineffable et saugrenue orthographe inclusive pondue par d'autres rénovateurs de culture ( cf article de Fabien Lebouq, dans Libération le 27 octobre 2019), ce qui démontre leur indépendance culturelle.
    Nous vivons une époque formidable dans laquelle tout est possible , même le retour des chemises brunes .

    _________________________

    (*)l'Université Bordeaux Montaigne


  • Commentaires

    5
    Vendredi 1er Novembre 2019 à 07:36

    Je voulais venir lire ton article avant le réveil des petits  ......on conteste tout aujourd'hui et on n'avance pas 

    en réponse je reprends ta phrase 

    En principe, une université est là pour ouvrir l 'esprit des étudiants, leur donner la capacité de débattre intelligemment, de développer leur esprit critique.

    Ils ne savent même pas combien c'est important de pouvoir en parler

    gros bisous et bon weekend  moi je retourne aux gazouillis de mes petits c'est simple et tellement rafraîchissant 

    4
    Lundi 28 Octobre 2019 à 14:36

    Cette semaine c’est vacances scolaires donc garde de mes petits enfants je fais un petit copier coller  pour  te souhaiter une belle semaine à bientôt je repasserai lire ton texte pardon! moi aussi je fais grève qq fois smile

      • Lundi 28 Octobre 2019 à 22:15

        bonnes vacances

    3
    Lundi 28 Octobre 2019 à 11:33

    Lamentable ! la conférencière est certes très marquée politiquement mais son opinion vaut bien celle de ces étudiants imbéciles qui ne connaissent que la contestation comme mode de vie.C'est un sport national en France, mais notre société se délite et nos politiques ne s'en rendent même plus compte...

    Bonne semaine.

      • Lundi 28 Octobre 2019 à 22:16

        le réveil sera difficile !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :