• temps de guerre

    mai 1871, novembre 1918, mai 1945, et encore, et toujours , hélas ....

    Un enfant debout
    Sur un char incendié
    Chante et brandit
    Un fusil
    Plus grand que lui,
    Tandis que sa mère,
    Résignée, amère,
    Cherche sa nourriture
    Dans les ordures,
    Près de sa maison sans toit
    D'où une poutre brûlée
    Pointe vers le ciel
    L'accusation
    De ces vies éclatées.
    Sur l'horizon noir
    Des flèches de feu
    Indiquent à des hommes
    Harassés le chemin
    Des enfers.
    Demain un soleil
    De gloire
    Tentera un instant
    De rendre l'espoir
    A un monde sans âme,
    Désespérant,
    Juste avant
    Qu'il ne soit,
    Définitivement,
    Renvoyé
    Dans le néant
    D'outre humanité
    D'où Dieu se demande
    S'il a mérité
    D'être sorti.

    péache 11/2007

     

     

     


  • Commentaires

    4
    Samedi 16 Novembre 2013 à 14:16

    bonjour

    c'est triste mais très beau ! tu ne vas pas apprécier ma façon de faire sur mon article .

    Je trouve ton poème magnifique il aurait pu faire le pile ou face dans ma tête (idée envie) ! mais ma tête est petite qqfois très petite !

    bon weekend et gros bisous 

    ici il fait 7° gris et triste et chez  toi ? c'est pire je pense (rire)

    3
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 08:57

    Les Poppys ont chanté, "non rien n'a changé" une génération reprenait la chanson en coeur, formidable vent d'amour et d'espoir qui aurait dû présager un monde meilleur, mais l'humain parlent de ses passions et vit ses intérêts, hélas. Heureusement il reste quelques dinosaures.

    Merci

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    2
    Mardi 12 Novembre 2013 à 21:12

    il y a des jours , comme ça, où les sifflets, les bananes,   pour ne pas dire l'imbécillité ambiantes  deviennnt un tantinet lassants. Mais ça ne durera pas! En ce qui me concerne, évidemment. Le reste ...

    1
    Lauryale
    Mardi 12 Novembre 2013 à 20:32

    Brrr!  Tu n'as pas la frite mon ami ....

    bises réconfortantes 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :