• sus aux gros

        Bon jour ! L’an dernier, en avril, je crois, je vous avais parlé de cetteBon jour ! compagnie aérienne au nom de soldat perdu qui voulait taxer les gros.
            Maintenant, c’est air france,  et klm (sans majuscule, faut quand même pas pousser ), qui furent compagnies aériennes respectables avant de devenir repaires de brigands, qui s’y collent.
          Selon une porte parole ( qui , je l’espère pour elle, a la taille d’une guêpe, parce que sinon …) on  proposera aux gros ,  et aussi aux callipyges  dont le popotin dépasse 44 cm de largeur, de payer 75%  de plus que le prix du billet de base sur les longs courriers . Il Bon jour !en sera de même pour les moyens courriers, mais cette fois au-dessus de 43 cm. Plus le voyage est long plus les fesses peuvent s'élargir . 
         Notez bien qu’on proposera, qu’il n’y aura aucune obligation ( porte parole dixit ), mais que, délicat euphémisme, si le client refuse et que l’avion est complet ( avec lui, évidemment ) on refusera de l’embarquer. 
         Vous imaginez le personnel à terre, muni d’une jauge de 44 ou 43 cm, en train de mesure les culs au comptoir d’embarquement ? Bon jour !
          Et, toujours selon la lumineuse porte parole des lumineuses instructions des lumières qui dirigent air france si le client, décidément  gentil, acceptait de payer, et venait à son retour dire que l’avion n’était pas complet, on lui ferait confiance et on le rembourserait dans les 28 jours.
            Où avez-vous vu air france faire confiance à un passager ?
          Et que seront devenus ses sous pendant ces sacrés 28 jours ( plus la durée de son déplacement, bien sur ? ) Eh ben ils auront travaillé au bénéfice de la compagnie, comme ceux des autres  braves gens qui auront accepté cet odieux marchandage.
         Il n'y a pas de petits profits quand on  est une grande compagnie dirigée par de petites gens.
           Bien entendu, cette taxation au poids n’est pas applicable aux classes affaires , ni à fortiori en première classe où les sièges sont bien bien bien plus  larges et plus  confortables. 
         Ce qui fait que finalement, M. Proglio, l’homme aux salaires de roi qui,  si grâce a l’important tonnage d’euros qu’il percevra venait à enfler de l’arrière, n’aurait pas de problème, cette éventualité étant réservée à M. Dupont, cochon de payant de base, qui ne peut s'offrir que la classe touriste. 
           Qui a dit qu’il faut prendre l’argent là où il est, chez les pauvres ? 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Dimanche 31 Janvier 2010 à 09:00
    dans une conversation surprise au hasard d'une attente d'ascenseur, l' un disait à l' autre: il a raison sarko, vaut mieux taxer les pauvres ils sont plus nomnbreux
    et une autre lâchée par une aide-soignante, ouh là là il y a presque cinq millions de chômeurs en france, ben y en a plus qu'un million pour travailler alors, encore une qui a dû zapper les cours de calcul élémentaire !
    2
    peache Profil de peache
    Vendredi 22 Janvier 2010 à 08:06
    Eh ben ! tu veux les tuer, les ministres ? Pas bête ton idée de la soute. la prochaine fois que Sarko me téléphone je lui en parlerai
    1
    hem
    Vendredi 22 Janvier 2010 à 07:15
    et pourquoi ne ferait on pas voyager les "hors normes" dans la soute aux bagages ? le coût de leur billet serait calculé au poids !!!

    déjà dans les catalogues textile  les grandes tailles paient le prix fort quelque fois du simple au double  alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin ???

    allez continuons  dans le même sens :
     rentrons tous dans le même moule  que pas un cheveu ne dépasse
    et vive le meilleur des mondes !!

    quant au sieur Proglio et aux affirmations de NOTRE ministre des gros sous,   et ben voyons si on les envoyait vivre un mois, seulement un mois,  avec pour toutes ressources  le smig ? chiche ?  peut être verraient ils la question de la disparité des salaires sous un autre angle      
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :