• Superficielle profondeur

         Apparemment, l'ineffable Friedrich Nietzsche n'était pas voyant, et il ne Bon jour !pensait pas à la situation, que j'espère momentanément difficile des hellènes, quand il parlait des grecs "superficiels par profondeur ".
         Je me demande avec inquiétude ce qu'il pouvait bien vouloir dire, lui qui s'exprimait par symboles comme Jésus par paraboles. Superficiellement, la Grèce est unBon jour ! merveilleux endroit, plein de diverses profondeurs, spirituelle, artistiques, et même maritimes au cap Matapan.
       Et les grecs actuels sont les descendants de ceux qui donnèrent au monde occidental les bases indispensables de sa civilisation actuelle. C'est pas de la profondeur, ça? Bon, d'accord, notre monde est bien loin du début du commencement d'un monde parfait, mais nous ne sommes que des humains, et , comme disait mon Père, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a.
    Bon jour !    Nombre de  têtes pensantes se sont torturé plus ou moins ésotériquement le cortex pour nous faire comprendre ce que ce moustachu, pour le moins énigmatique, avait décidé de nous dire sur nous mêmes que nous n'étions pas à même de comprendre. Pour essayer de m'éviter une fin douloureuse, dans les affres de l'incompréhension philosophique, et essayer de ne pas mourir sot, je me suis plongé avec courage, sinon délectation, dans la lecture de commentaires faits par de puissants érudits sur cette phrase.
        Et, quelques temps plus tard - la notion du temps m'étant apparueBon jour ! incongrue au cours de ces édifiantes lectures – et après avoir pris deux Doliprane 1000 effervescents pour tenter de calmer le chaos qui régnait sous ma calotte crânienne ( ces os qui font ma tête si dure...), effectué quelques mouvements de gymnastique destinés à m'aérer l'intérieur, j'ai tenté de rassembler mes idées.
         Dur labeur, qui me fut soudainement facilité par ces mots du regretté Elisée Reclus, géographe, naturiste, et de surcroît Bon jour !( ce qui ne gâte rien) espérantiste convaincu, qui disait, peut-être bien - allez savoir - après avoir lu ce sacré Friedrich, "L'anarchie est la plus haute expression de l'ordre" , mots de l'esprit libre, qui n'obéit pas aveuglément et n'agit queBon jour ! selon sa propre conscience, en toute liberté.
       Je ne  sais pas bien  pourquoi,  quoi  que je soupçonne l'esprit de feu mon Père d'y être pour quelque peu, mais cette notion me fut immédiatement compréhensible.
         Finalement, je crois bien qu'Elisée Reclus nous fait un petit signe amical de la main, et regarde son presque homonyme hellénisant Elysée avec un petit sourire en coin...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :