• shok?!

    shok?!Une scène sombre, vide, silencieuse comme la Terre avant le premier matin. Deux ombres à peine nimbées de la chiche lumière de torches. Quelques mots indécis, imprécis, ébauches d'un langage qui va s'élancer, conquérant, et transcender irrésistiblement les temps et les hommes.
    Et Paul entre en scène, shok?!bondissant, convaincu, chantant, disant, murmurant, hurlant parfois ses convictions qui deviennent incontinent celle(*) des spectateurs ébaubis, muets, émerveillés par la justesse des propos, de leur vérité assénée avec la tranquille assurance de celui qui espère un monde plus vrai, plus humain, plus, plus, plus...

    Les danseurs, les chanteurs, les costumes, les effets lumineux ou sonores, tous ces éléments qui font de ce spectacle une merveille, semblent si simples et si vrais qu'ils ont dû faire l'objet de centaines d'heures de travail et de recherches.
    Longtemps après être sorti de la salle du Centre Culturel du Mont-Dore, dans la nuit de ma chambre, des mots en drehu, des cris de rage en français, des invocations à une véritable humanité résonnaient derrière mes paupières closes, et j'ai rêvé d'un nöje kanaky hniminang(**) multicolore et multiculturel où de tels cris ne seront plus que souvenirs.
    J'ai déjà très longtemps vécu, traîné mes guêtres en des lieux improbables et n'ai plus beaucoup d'illusion sur mes contemporains ni sur moi même.
    Il n'est donc point aisé de m'émouvoir.
    Et Monsieur Paul Wamo y est parvenu .
    Chapeau, l'Artiste !

    _________________

    (*) le s ne manque pas, les convictions de Paul sont devenues l'unique conviction des spectateurs...

    (**) pays kanaky bien aimé

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :