• sang pour sang

    Le don de sang et un acte de générosité, citoyen et gratuit..
    Chacun d’entre nous doit donc pouvoir, sinon devoir donner son sang.
    Sauf bien, entendu, les malades, car il et bien évident que donner volontairement son sang rempli de diverses joyeusetés plus ou moins tueuses pourrait être assimilé à une préméditation mortifère, ce qui constituerait les circonstances aggravantes d’un crime et deviendrait un assassinat.
    Tous donc, sauf les malades.
    Et les homosexuels.
    Ce qui , de facto, fait de l’homosexualité une maladie .
    Heureusement,   le bon sens a fini quand même , ce n’est pas trop tôt, à vaincre les préjugés. En effet, sous l’influence de la ministre de la santé française un amendement à la loi a été pris et autorise les gays et les lesbiennes à donner leur sang, depuis le 11 juillet 2016.
    Avec, toutefois, une légère restriction : le don de sang ne leur sera autorisé qu’en cas d’abstinence depuis........ un an.
    Donc, si les dates du don du sang ne sont pas publiées à l’échelle d’au moins une année, les homosexuels ne seront pas autorisés à donner leur sang.
    A moins qu’ils ne vivent monacalement, ce qu’il devraient aussi bien entendu prouver.
    On pourrait en déduire que le questionnaire de santé qui doit précéder tout prélèvement devra comporter la mention "êtes-vous homosexuel ?", et bien sûr "de quand date votre dernière relation homosexuelle ?"
    On pourrait aussi exiger que les homosexuels portent un signe distinctif , type triangle rose, comme celle que les nazis leur imposaient en des temps pas si lointains.
    Ou bien que l’homosexuel présente un document authentifié par la mairie de son domicile certifiant qu’il n’a pas sacrifié à Pan dans les douze derniers mois.
    ll est à noter que seuls les homosexuels masculins sont astreints à cette obligation.
    Le rapports entre lesbiennes dont l’une serait porteuse du virus n’est pas évoqué.
    Cette interdiction n’est pas applicable aux hétérosexuels qui sont donc présumés sains ( pas saints, il ne faut pas rêver!).......sans, toutefois, la moindre garantie.
    Et qu’en est-il des hétérosexuels qui, à titre d’expérience, de suite de soirée d’ivresse ou par hasard se sont livrés à ces ébats privatifs de don de sang ?
    Le don du sang est une preuve de santé mentale , et de générosité .
    Les personnes atteintes de cette satanée maladie en sont donc exclues, comme tous les autres malades.
    Et chacun se doit d’être suffisamment honnête pour faire ce geste en toute clarté.
    En tous cas, tous, quelles que soient leurs sexualités doivent y avoir accès.
    Néanmoins, et pragmatisme en plus, cette loi et quand même une belle avancée, même si elle est perfectible.

    images :www.adrea.fr , www.cosmopolitan.fr ;onzeetoiles.over-blog.com;tousreceveurstousdonneurs.yagg.com

     

     

     

     


  • Commentaires

    6
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 13:22

    J'ai entendu cet été que les homosexuels pouvaient maintenant donner leur sang. Je ne savais absolument pas que cela leur était refusé avant ! Je ne comprends pas comment cela a pu attendre si longtemps, et pourquoi ces restrictions ? Le sang est examiné avant d'être transmis à une personne en ayant besoin, je ne vois pas pourquoi ils restreignent les dons, déjà qu'ils sont peu nombreux.

    Pour ma part, je n'ai jamais donné mon sang. Je tombe dans les pommes presque automatiquement à la vue du sang. Mais c'est dans mes objectifs à court terme, je veux pouvoir le faire.

      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 13:26

        faites-le ! vous en serez fière !

    5
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 09:21

    Je ne pense pas qu'il y ai de la discrimination dans cette loi, il est évident qu'il faut éviter les porteurs et porteuses du VIH dans les dons du sang, tout le monde se souvient de l'affaire du sang contaminé et de ses conséquences, combien de personnes saines se sont trouvées touchées par cette terrible maladie?

    Mais on fustige les personnes à  risque en ne parlant que du sida, mais il y a d'autres maladies qui excluent leurs porteurs du don du sang, il suffit d'être honnête dans la déclaration que l'on signe lors d'un don. En général les personnes qui vont donner leur sang veulent contribuer à un acte de générosité et je pense qu'elles souhaitent être sur que leur don ne représente pas un danger pour l'éventuel receveur

    Amicalement

    Claude

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 12:15

        c'est exactement ce que je veux dire.Mes allusions aux difficultés rencontrées ont pour but de faire ressortir la situation dans laquelle les homosexuels, victimes d'un ostracisme d'un autre âge. Comme tu dis, les donneurs font acte de  générosité, ce qui démontre que tout espoir est possible

    4
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 09:07

    Il faut être dans des situations dramatiques pour comprendre l'utilité du don de sang.

    Bonne journée.

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 12:16

        c'est vrai et c'est bien dommage !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :