• sabataj diskutadoj

    sabataj diskutadojComme chaque samedi matin, j'ai rencontré aujourd'hui mes amis espérantistes, et, comme nous sommes d'impénitents bavards, nous avons longuement conversé. D'Espéranto, bien sûr, de grammaire, de syntaxe et autres sujets linguistiques, nous avons lu et commenté divers textes , dont la teneur éclectique allait d'un bon vieux polar à une étude selon laquelle le jeûne serait bon pour la santé. Un cours de langue classique, finalement.
    En dehors de la définition laroussienne de l'étude, qui, je me permets de le rappeler, est l'application méthodique de l'esprit cherchant à apprendre et comprendre, ces séances aussi matutinales qu'hebdomadaires, sont, pour nous autres jeunes octogénaires, des moments privilégiés au cours desquels nous évoquons, sans tabou, hésitation ou inquiétude tous les sujets, et, notamment, les événements de la semaine écoulée.
    Il fut parlé de la situation de notre monde, de l'attitude de nos contemporains, des temps déjà lointains de nos enfances et de nos jeunesses vagabondes , et, surtout de l'avenir qui attend nos successeurs, vous autres vos et nos petits enfants.
    sabataj diskutadojEn fin de séance, lors de la conclusion égayée d'un pastis bienvenu après toutes ces paroles, nous nous sommes accordés à dire que si notre monde n'est pas dans une forme olympique, si l'ego des dirigeants de tout poil qui essaient se faire croire qu'ils sont importants ne les mènera qu'à la fin de leurs mandats, si des humains, imbus de leur essence qu'ils supposent prétentieusement divine, ne sont le plus souvent que des marionnettes et des pions joués , malgré tous ces obstacles, il est, partout , toujours des possibilités , des potentialités qui permettent, malgré tout, d'espérer.
    Elles sont l'apanage des toutes les jeunesses du monde, et pour peu que nous, moins jeunes, vieux, anciens, dirigeants ou citoyens lambda leur apportions écoute et assistance , le monde pourra changer et sans espérer atteindre le Paradis Terrestre, il sera possible de rendre les malheureux plus à l'aise, les nantis plus compatissants, et cætera. sabataj diskutadoj
    Je sais, il est inutile de ricaner, tout cela est bien utopiste. Mais, n'en déplaise aux fâcheux, depuis toujours, ce sont les utopies qui ont fait avancer l'humanité.
    Pas assez vite, bien sûr pour les impatients que nous sommes !


  • Commentaires

    5
    Vendredi 13 Septembre à 20:59

    tres bon weekend

    4
    Mardi 10 Septembre à 09:04

    Coucou

    Oui il faut croire aux jours meilleurs "les jeunes" ont l'espoir de faire mieux ils parlent et jugent vont ils avoir assez d energie pour mettre en exécution toutes leurs idées la est la question moi aussi en 1976 je voulais refaire le monde !

    En tout cas ce qui est bien c'est d essayer et non de subir  ....

    gros bisous la haut ....ou il fait beau

      • Dimanche 15 Septembre à 00:25

        de toutes manières, nos successeurs devront faire pour le mieux! chacun son tour ! gros poutous! 

    3
    Dimanche 8 Septembre à 11:46

    Je retiens l'utilité des échanges sur le monde et l'esprit conviviall de vos rencontres.Là est l'essentiel.

    A chaque intant le monde change et on n'est pas grand chose  sur cette terre.Alors il faut profiter de chaque instant même si l'on est octogénaire mais bien plus jeune dans sa tête !

    Bon dimanche

      • Dimanche 15 Septembre à 00:23

        c'est en effet l'essentiel ! la jeunesse, finalement, a du mal  a nous quitter! bon dimanche en ton île de beauté

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :