• Requins

      Bon jour !   Depuis quelques temps, les "attaques" de requins se multiplient un peu partout sur la planète. Et avec ces drames, des relents de dents de la mer parfument les journaux, les télés, avec des questionnements plus ou moins météorologiques tel que le réchauffement climatique .
         Pourtant il y a beaucoup plus de blessés, et de morts même,Bon jour ! provoquées par les abeilles, les morsures de chiens, et toutes sortes de bestiaux, ou bestioles supposées être utiles voire protégées. Pourtant les requins ne sortent pas de leur élément. Il n'attaquent pas l'homme, sauf si ils se sentent menacés. Ils ne font que manifester leur énervement de voir leur monde pollué, visité, fouillé, tripatouillé , creusé par des humains en quête d'exotisme et surtout de petits ou plutôt de gros profits.
       Bon jour !  Ces poissons là ont une indéniable utilité: ils sont les éboueurs des mer, et participent activement au maintien de la qualité de la vie aquatique en éliminant les animaux malades, maintenant ainsi une population saine. J'en vois qui vont tirer des conclusions en faisant un parallèle avec des expériences qui ont animé les années 30 en Europe. C'est inévitable, "l'humain" est ainsi fait.
         Il est cependant une variété de sélaciens nuisibles, espèce protégée à forte
    prolifération, qui sévit un peu partout sur la planète. Je parle évidemment des requins de la finance, qui sans prétexte de protection de la survie de l'espèce, sans défendre leur territoire, conduisent les faibles à la ruine sans la moindre vergogne.          Bon jour !  Quelques uns ont été embastillés pour presque des siècles, parce qu'ils avaient exagéré et qu'ils devenaient gênants pour les dirigeants, et probablement pour calmer leurs victimes. J'ai bien dit calmer, par rembourser.
         Pas parce qu'ils avaient ruiné quelques dizaines de milliers de braves couillons qui leur avaient confié les petites économies, mais parce que, les inconscients, ils s'étaient attaqués à d'autres requins de leur espèce. Et ces quelques punis ont donné aux braves couillons, vous savez, ceux qui économisent en vue d'une retraite quiBon jour ! devient de plus en plus hypothétique, l'impression que la place était nettoyée.              Heureux les simples d'esprits, disait le marcheur sur l'eau.
         Comme si l'attirance pour les lingots et les hôtels de luxe pouvait être influencée par quelques mandats de dépôt. Et les chasseurs de milliards continuent, avec la bénédiction des état qu'ils ont phagocytés, à faire pousser des champs d'or sur les ruines des espérances du petit peuple.
         Pour rétablir la situation déplorable et dangereuse (surtout pour eux), les chefs d'états ont décidé d'injecter l'argent des pauvres dans les banques, pour leur éviter de devenir exsangues ( les banques, pas les pauvres, évidemment)
       Bon jour !  En moins de temps qu'il n'en faut à un huissier pour saisir vos meubles, ces pauvres banques ont rétabli le flot de leurs liquidités , remboursé les prêts et, aussi allègrement que sans complexe, repris leurs juteuses opérations. Un peu plus prudemment quand même, au début.
          D'accord, on est loin des vrais requins, mais ceux-ci sont bien moins dangereux que ceux-là.....


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Bernard Rousseau
    Lundi 28 Février 2011 à 03:25

    Mais vraiment, tu devrais publier dans les grands quotidiens!!! :o)

    2
    Dimanche 27 Février 2011 à 23:43

    Venant d'un connaisseur.... Merci, Bonobo!

    1
    Bernard Rousseau
    Dimanche 27 Février 2011 à 17:00

    Quel coup de dent! Bravo Peache.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :