• républicrates et démoblicains

    républicrates et démoblicainsJ'aime bien mon lit. Un peu parce que je suis, il faut bien l'admettre, un peu feignant, mais surtout parce que, depuis plus de trois quarts de siècle, j'y rêve.
    Et ces derniers temps, après avoir vu un reportage à la télé sur les difficultés rencontrées par ceux qui nous gouvernent, j'ai fait un rêve que je crains de voir devenir prémonitoire.
    Il se déroulait dans un petit pays où, après de longues années de luttes saugrenues pour phagocyter le pouvoir, des dirigeants de la majorité républicaine , dans un aussi rare que providentiel éclair de lucidité, eurent l'idée de consulter un oracle, afin d'essayer d'obtenir derépublicrates et démoblicains l'aide pour garder définitivement l'emprise, la maîtrise, l'omnipotence, en un mot le gouvernement.
    La consultation des cartomanciens et devineresses, médiums et voyants de tout acabit ayant depuis toujours aidé les rois et autres tyranneaux monarchiques ou républicains !
    L'oracle, malin comme toutes les Pythies et autres augures, avait repéré un membre de l'opposition qui s'était glissé incognito dans la délégation, comme c'était habituel, puisque chacun des partis espionnait les autres.
    Il leur donna une recette, se disant que cela serait utile à tous, et avec un peu de chance, profiterait aussi un peu au peuple.
    En effet, il savait bien que, depuis toujours, les bonnes et les mauvaises idées étaient également partagées entre les républicains et les démocrates et il leur aurait suffit de se réunir, de choisir les meilleures idées, et de les partager aussi équitablement que possible.
    républicrates et démoblicainsMais, comme il connaissait bien les gens de pouvoir, il savait qu'ils ne partageraient jamais, l'un voulant toujours dominer l'autre et réciproquement.
    Il les invita donc à déjeuner, et leur offrit en guise d'apéritif un philtre de sa réserve miraculeuse. Ce breuvage avait pour effet de mélanger les personnalités des consommateurs, sans, bien entendu qu'ils s'en rendent compte.
    Sitôt avalée, la potion fit son effet. Et ils devinrent instantanément les uns républicrates, et l'autre démoblicain.
    Et les bonnes idées de l'un devinrent aussi celles des autres et bien entendu, réciproquement. Quant aux mauvaises idées, elles disparurent aussi rapidement qu'elles leurs étaient venues. Il n'y eut plus de majorité, ni évidemment d'opposition, et le pays entra dans une ère de prospérité, de félicité et d'espoirrépublicrates et démoblicains d'avenir radieux.
    Toutefois, ceux qui n'avaient pas profité du cadeau de l'oracle étaient restés républicains ou démocrates de base, et bien entendu ne furent pas contents de l'évolution de la situation qui les éloignait de la direction des opérations.
    Ils entreprirent donc de renverser les nouveaux dirigeants, et grâce à des alliances de carpes et de lapins finirent par atteindre leur but, et revinrent à des errements leur permettant de réatteindre le pinacle. Et la vie reprit son cours sinon normal, du moins habituel....
    Nihil novi sub sole, disait l'Ecclésiaste....

    _____________

    images : fr123rf.com ; soleiprod.com ; potdecitations.com ; agoravox.fr


  • Commentaires

    2
    Mercredi 15 Août à 10:04

    Eternel recommencement de l'histoire.Ote toi de là que je m'y mette.!

    L'interêt général n'est qu'une utopie !

    Bon mercredi

    1
    Mercredi 15 Août à 08:04

    La réalité remettra chacun à sa place, il n'est pas si loin le temps ou il faudra payer la facture de tous ces errements

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :