• regards

    De temps à autre, allez savoir pourquoi, chacun d'entre nous jette un œil inquisiteur autour de lui. Jeune ou vieux, adolescent, adulescent, adulte, ancien, vieux, avec une curiosité parfois surprise ce regard apprécie, juge souvent, pardonne parfois, s'inquiète, aussi. 
    Comment voit-il cet environnement? En fonction de sa vie, de son âge, chacun a un regard différent. Et ce regard a une grande influence sur son comportement, sur sa relation avec les autres, et sa compréhension des situations qu'il vit et voit.
    Comment le jeune voit le vieux? Comment le vieux voit le jeune?
    Chacun ne peut qu'évoquer son propre ressenti, bien qu'il arrive parfois que l'un ou l'autre, se sentant investi de la science infuse, ou victime d'une prétention saugrenue, ait tendance à croire qu'il parle au nom de tous.
    Et, surtout, hélas, il est fréquent que le regard de l'un ou l'autre soit influencé par la presse, l'opinion publique, et comme notre monde est plus intéressé par le négatif que par le positif.......
    J'ai été jeune. Je le suis encore, tout au moins en esprit!
    Et cette concomitance d'une carcasse grinçante et quelquefois difficile à mouvoir avec un esprit encore alerte conduit à des façons de voir le Monde parfois un tantinet … particulières.
    Ceci posé, quel est mon regard sur la jeunesse actuelle?
    Tout d'abord admiratif:
    La souplesse, l'agilité, l'élégance, la beauté, le charme qui irradient autour des jeunes gens ( jeunes gens est une expression qui englobe les garçons et les filles, évidemment ). sont sources d'émerveillements.
    Puis curieux:
    A quoi pensent-ils, que rêvent-elles? A quoi pensent-elles? De quoi rêvent-ils? 
    Puis un peu inquiet:
    Que deviendront-ils?

    Puis terre à terre 
    Que font ils quand ils sortent la nuit ? L'une ou l'autre de ceux-là qui se baladent , qui étudient, qui jouent, a t-il participé ou participera à un des méfaits qui nous gâchent la vie?
    Puis pratique:

    Les statistiques de l'étude qui a provoqué ce questionnement nous ont montré des pourcentages qui, selon leurs interprétations, sont inquiétants, ou encourageants. Il y est dit, par exemple , que 16,3% des garçons et 15,2% des filles ont déclaré fumer quotidiennement des cigarettes.
    C'est beaucoup.
    Mais, si on considère que les 16,3% et 15,2% qui fument sont en face, mathématiquement, de 83,7% et 84,8% qui ne fument pas, on considère le problème différemment, ainsi que les méthodes a employer pour tenter d'y remédier.
    Non?
    Et il en est de même pour toutes les questions posées dans cette enquête

    Les statistiques dont nous venons de parler sont éloquentes.
    Quand on les regarde objectivement et sans a priori, elles font ressortir que si quelques jeunes se conduisent en contradiction avec les règles , l'immense majorité de la jeunesse reste dans les voies du bons sens, de l'intelligence et du "vivre ensemble" tant désiré.
    D'autre part, si les médias montraient plutôt les bonnes actions des jeunes, que les exactions de quelques uns, l'opinion publique serait moins négative vis à vis de la jeunesse et, partant, moins encourageante pour les délinquants qui voient dans les articles publiés leurs exactions devenir des exploits
    Par conséquent, il est indispensable que les Educateurs, Parents, Vieux et autres responsables doivent travailler pour réduire au maximum le nombre de jeunes qui se conduisent mal.
    C'est une affaire d'éducation, d'instruction, d'exemple et surtout d'amour et d'entr'aide.Ce qui revient à dire que tous, absolument tous , nous sommes responsables de cette situation et que nous devons agir pour y remédier, à faute de n'être d'aucune utilité, voire d'être nuisibles.
    Donc, finalement, c'est pour toutes ces raisons que j'ai confiance en la jeunesse, et que mon regard sur elle est bienveillant.

     

     

     


  • Commentaires

    5
    Jeudi 26 Septembre 2019 à 07:28

    oui et je m'en suis extirpé de ce "bas monde" bien que souvent me trottent dans la tête des bruits de roulottes dans lesquelles j'ai vécu.

    Il en est de même pour mes petits enfants (5 ) plus difficiles à faire..mais réussite

     

    4
    Lundi 23 Septembre 2019 à 17:57

    Je ne suis pas si optimiste que toi.Il y a des réussites parmi les jeunes d'aujourd'hui mais combien sont dans les difficultés  à cause de leur situation économique mauvaise ou celle dégradée de leurs parents.L'éducation je suis d'accord avec toi est capitale mais il faut se doter de moyens efficaces pour pouvoir la réussir.

    Bonne semaine

      • Mercredi 25 Septembre 2019 à 23:15

        et il faut que tout le monde y travaille, pas seulement les gouvernants, et comme tu i, c'est pas gagné ! Mais si on n'essaie pas...
        Estu feliĉa

    3
    Lundi 23 Septembre 2019 à 00:03

    pour qu'il ait envie, il suffit peut-être de lui donner, cette envie....mais y a-t-il un haut et  un bas ?

    amike

    2
    Dimanche 22 Septembre 2019 à 15:22

    Et oui...l'exemple en principe devrait venir "d'en haut" !....encore faut-il que celui qui est en bas ait envie ou besoin de regarder celui qui est en haut..qui devrait se souvenir que plus un singe monte haut plus on lui voit les fesses !

    Amicales pensées d'un "qui se tient entre les deux"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :