• Réformes ? Raiformes ?

         Monsieur Fransoit de Closet a pondu un livre sur l’ortograf, qu’il souhaiterait voir adapté à la modernité. Il avoue sans ambages avoir été nul en orthographe, mais s’en être sorti grâce à l’oralité.

         Grand bien lui fasse.

         Il considère que le langage utilisé par des jeunes ( et des moins jeunes ) dans leurs échanges " essemessiques " devrait être reconnu comme une façon moderne d’écrire le français.

         Je veux bien.

         Quoi que..

         En effet, puisque M. Fransoit de Closet  a réussi la brillante carrière qu’il a réalisée, les nombreux ouvrages qu’il a écrits ont dû l’être avec l’aide massive de correcteurs, ce qui pourrait faire douter de son talent d’écrivain ( que je ne remet aucunement en cause, les livres que j’ai lus de cet auteur sont extrêmement intéressants et particulièrement bien documentés ).

          Donc pour faire comprendre à ses contemporains l’inutilité de l’orthographe, il a dû écrire (ou faire corriger)  ses livres en respectant cette orthographe honnie.

         Ce qui permettrait  à un esprit un peu tatillon, de dire que l’objet de son ouvrage n’est pas très, comment dire … logique ?

         A mon avis, il aurait dû l’écrire à la manière des"jeunes " , ce qui fait que les " vieux " n’auraient rien compris et se seraient peut-être intéressés à sa théorie.

         Mais pour ma part, et, bien entendu, ce n’est que mon avis, un éléphant sans son ph  serait amputé de sa trompe, et les délices du plus que parfait du subjonctif manqueraient cruellement à notre culture.

         En imaginant que nos instances dirigeantes, qui n’en sont pas à une réforme saugrenue près, suivent ses principes,  nous reviendrions  à la culture orale, celle des peuples que quelques inconscients prétentieux nomment primitifs. 

         Qui, eux, n’avaient pas inventé la bombe atomique.

         Finalement l’oral a du bon !

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    8
    el mektoub
    Lundi 21 Septembre 2009 à 15:26
    babele va!
    7
    peache Profil de peache
    Lundi 21 Septembre 2009 à 14:07
    kestrukroi? je l'ai lu , et je maintiens. Et comme le dit si bien hem, vive notre langue, et avec lineffable Raymond, jonglons !
    6
    el mektoub
    Lundi 21 Septembre 2009 à 09:36
    il doit bien y avoir une librairie proche de ton antre ô kanak, courre-s-y et achète le livre de de Closets

    5
    peache Profil de peache
    Dimanche 20 Septembre 2009 à 21:40

    Demander   que l'orthographe  "classique " ne soit plus une obligation n'est pas, selon toi, Ô Mektoub, une  proposition de réforme ? J'ai parlé des délices de l'imparfait du subjonctif.
    Comme tous les délices, ils sont destinés à ceux qui les apprécient. Point n'est fait obligation d'en user.
    Qu'on utilise le correcteur pour les textes à publier, les rédactions, les dissertations et autres est une bonne chose. Qu'il soit utilisé dans une dictée, dont le but est justement d'apprendre, est une étrange conception.
    A quoi sert la dictée, si un correcteur y est intégré?
    Personne ne maîtrise  totalement l'orthographe mais il y a un monde entre cinquante  ou cent fautes dans une page et quelques erreurs de conjugaison.
    En ce qui concerne l'éducation et l'enseignement, je suis totalement de ton avis.
    Mais ma chronique n'a pas vocation à juger, il s'agit seulement d'un avis .... En tous cas, elle aura eu le mérite de faire sortir des réflexions.
    Mais peut-être était-ce son but ?

    4
    el mektoub
    Dimanche 20 Septembre 2009 à 18:27
    Dire que les anciens, connaissent mieux l' orthographe que les jeunes est un non-sens, je dirais plutôt que certains d'entre-eux, vieux ou jeunes ont la mémoire photographique des mots et pour ceux-là et ceux-là seulement, l' orthographe semble facilement accessible au plus grand nombre, de même, ceux qui "maîtrisent" l'orthographe, ne peuvent se vanter d'écrire français! du moins pas tous, tu dis kanak, l'imparfait du subjonctif, mais a-t-il encore cours de nos jours?

    de Closets ne prône pas une réforme quelconque mais se bonre à dire que si la calculette a été adjointe aux cours d'arithmétique le correcteur pourrait,devrait, être désormais le corollaire de la dictée.
    Les moyens dont dispose notre jeunesse, sont à décupler de sorte que chaque élève puisse écrire sous la dictée de son professeur, à l' aide d'une clavier et d' un Correcteur (intégré).

    Le reste ( syntaxe et grammaire) sont à la charge d' apprentissage de l' enseignant.

    ne devrait-on pas changer le nom de -l' Education- Nationale en ENSEIGNEMENT National ??

    l' enseignement aux enseignants, l' éducation aux parents...

    3
    peache Profil de peache
    Dimanche 20 Septembre 2009 à 14:39
    je n'aurais évidemment pas pu dire mieux ! bravo, Mayaa. On sent  comme une sorte de désillusion dans ton propos ... Outre les virgules, il faut aussi, bien entendu, faire attention aux espacements, le convaincu en fait la démonstration: un tout petit rien ( un espace   n'est rien, puisqu'il est vide...)  et le persuadé change de camp !
    2
    Mayaa
    Dimanche 20 Septembre 2009 à 12:07
    Le problème avec le langage écrit, c'est qu'il est fait pour être lu et non pas entendu... Oui, je sais, cela semble un truisme, voire une lapalissade, mais...

    Mais, nous n'en somme plus à une lecture débutante genre B-A-Ba... quand nous lisons, nous appréhendons les mots dans leur globalité, les comprenons dès que l'oeil les a saisis, ce qui nous permet une lecture très rapide, voire diagonale. Avec les SMS, nous sommes obligés de déchiffrer pour entendre dans notre tête la phonétique du texte ainsi écrit. Ce qui fait que la fainéantise de "l'écriveur" doit être compensée par le "travail" du lecteur, et que globalement, cela revient au même, sinon que "l'écriveur" a fait montre de son égoïsme et de sa paresse ...

    Il est également à remarquer que ce sont les générations qui ont "appris" l'orthographe de manière globale qui se servent le plus de ce langage écrit faisant appel au déchiffrage, et que les générations plus anciennes, qui ont appris par le déchiffrage systématique des mots et des phrases, ont vu leur cerveau se mettre tout seul en mode lecture globale ...

    Paradoxe ... Et faillite d'un apprentissage dénoncé depuis des lustres...

    Quant à l'orthographe de manière générale, pas uniquement en matière de SMS, je ne saurais que trop insister sur l'importance des "ER" et des "É" qui changent le sens d'une phrase du tout au tout, des "AI" à la place des "AIS", et même de la place des virgules, source de quelques contre-sens qui seraient amusants, s'ils n'étaient pas le plus souvent pathétiques. Mais je crois bien que je prêche pour un convaincu.

    Et j'ai intérêt à relire ma note avant de presser sur la touche "Envoi" faute de quoi quelques malencontreuses fautes de frappe me ridiculiseraient quelque peu et me discréditeraient complètement  :))))
    1
    hem59
    Dimanche 20 Septembre 2009 à 09:11
    c ke les fotes ça s'entend pas à l'oral !!! et ke les écrans des portables sont petits !! ke les "djeuns" comme ils se nomment  simplifient à l'excès la graphie des mots.

    bon faut il en arriver là ? je ne le crois pas, que vive l'orthographe, l'auteur dont tu parles a du lui aussi s'y soumettre comme tu le fais remarquer si justement !! vive  notre langue et que les esprits chagrins ne viennent pas réduire notre plaisir à jongler avec les mots    
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :