• racines

    racinesOn parle beaucoup, ces derniers temps, de recherches des sources de nos identités, d'envie de racines, ces divins éléments qui nous permettent d'être en vie.
    Ces deux termes (en vie et envie ) sont homonymes, homophones et pratiquement homographes, puisque dans le premier, seul un intervalle sépare les deux parties de la locution.
    Or, un intervalle, Larousse dixit, est un vide dans une phrase. Un vide est un espace qui ne contient rien, ni objet, ni matière, ce qui correspond à la définition du trou. On peut aussi définir un trou par la racinespériphrase : rien avec quelque chose autour.
    Les deux parties de la locution, qui constituent en l'occurrence le quelque chose autour ne sont séparés que par un intervalle qui est vide, donc par un trou, c'est à dire par rien, et ne peuvent donc être considérés comme étant séparés, puisqu'il n'y a rien entre eux.
    Envie en un mot, et en vie en deux mots séparés par rien seraient donc semblables. Un trou ne se prononce pas, ne s'écrit pas, ne se lit pas, mais, bien que n'étant rien, cause beaucoup de soucis, car, à cause de lui, nos deux termes ne sont pas identiques. Ils n'ont donc pas le même sens, sinon ils ne seraient qu'un seul mot. Et le nombre de déclinaisons possibles est, comme on peut le voir ci-après, source de délices .
    Même si on ne le dit pas, on a envie d'être en vie. La vie fait envie. Les envies de la vie nous font crier nos envies de vie à l'envi.
    racinesIl arrive même que ceux qui font la vie fassent envie à ceux qui sont dans le besoin.
    Quand on dit envie, on finit par penser besoin, concept amenant l'idée de nécessité, qui est, entre autres, l'apanage (du latin apanare qui veut dire donner du pain !!! ) des pauvres. Ces derniers ne font pas envie, mais n'ont-ils pas, cependant, besoin, ou envie, de rester en vie ? Pour cela, ils ont besoin deracines gagner leur vie. C'est pour eux une nécessité, qu'ils en aient envie ou non.
    Il serait surprenant que ne soit pas venu à l'esprit du lecteur que le terme besoin, nommé parfois envie, selon l'occurrence, s'attache aussi à une des conséquences inéluctables de la sustentation, en deux mots du manger et du boire , ce qui, le tour de taille des gourmets ( et des autres ) le prouve, fait souvent envie, et rend cette nécessité bien agréable.
    Ces envies, ou besoins, conduisant souvent à ce qu'on a si justement nommé des chalets de nécessité, il devient encore plus évident que l'envie et la nécessité sont intimement liées.
    Tout ceci nous conduit inexorablement à la constatation suivante: envie, besoin et nécessité sont des mots dont on a absolument besoin si on a envie de parler de l'existence
    Et plus troublant encore, ils ont, ce qui précède le démontre, pratiquement le même sens, et le même but, voire les mêmes conséquences.
    Les choses n'en sont pas simplifiées. Car l'envie est aussi un péché capital, dont la commission peut faire apparaître sur la peau des envies sous la forme de taches rouges, comme ce rouge colorant le front de celui qui a oublié de fermer la porte du chalet de nécessité où il satisfait son envie ( ou son besoin, évidemment. )
    Tout est lié, en nos temps de communication.

    photos : philitt.fr; www.lemiroirdutemps.com ;www.tarot-numerologie.fr ; www.surleplateau.com 


  • Commentaires

    4
    Mardi 18 Novembre 2014 à 07:23

    Ce matin profitant de quelques jours de congés bien mérités j avais envie de te souhaiter une bonne journée mais aussi de m'installer sur ton ponton juste pour profiter un peu du soleil ......

    3
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 22:13

    bonsoir

    j'ai envie de dire :"c'est la vie" mais j suis vraiment minable face à une si belle réflexion 

    bon weekend

    2
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 11:18

    L'envie d'avoir envie, l'envie d'être en vie! Dis donc Peache, tes méninges ont tricoté ferme et le résultat de tes cogitations est superbe!

    Merci cher philosophe des îles, bon week-end, amitiés.

    1
    Jeudi 13 Novembre 2014 à 08:36

    Mais si il a besoin, il faut bien qu'il soulage son envie et qu'il laisse sa commission, c'ést une nécessité

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :