• Quoi, ma tête ? Qu'est-ce qu'elle a, ma tête ?

    Quoi, ma tête ? Qu'est-ce qu'elle a, ma tête ?Il n'y a pas que le temps et les fraudeurs fiscaux qu'on ne peut pas arrêter.
    Il y a aussi le progrès.
    Enfin, ce que quelques uns pensent être l'évolution de l'humanité, les avis étant pour le moins partagés sur ce point, en de nombreux domaines, comme, par exemple en chirurgie.
    Tout le monde a entendu parler de ce chirurgien italien qui pense être en mesure de greffer une tête (humaine) sur un corps tout aussi humain. Ou un corps sur une tête, c'est selon ...! Quoi, ma tête ? Qu'est-ce qu'elle a, ma tête ?
    Bizarrement, les nombreux articles sur le sujet ne sont pas très . .. tranchés, personne ne précisant où peut-être prélevée la pièce greffée.
    C'est pourtant, me semble-t-il, tout de même assez important à définir, car, celui qui donne sa tête l'a forcément perdue, et celui dont le corps a besoin d'un nouveau chef ne l'a plus non plus...
    Car, jusqu'à preuve du contraire on ne dispose pas encore d'élevage de têtes sans corps ni de corps sans tête.
    Mais les scientifiques trouveront bien une solution. J'aurais bien une idée, mais cela nous ferait retourner aux âges farouches ... 
    Quoi, ma tête ? Qu'est-ce qu'elle a, ma tête ?Ne connaissant, heureusement pour moi, rien aux règles de la survie chirurgicale , je me contenterai de vous parler des aspects jouissifs de cette éventualité.
    En effet, imaginez les possibilités offertes aux cancres qui pourraient se voir doter d'une tête de premier de la classe, aux moches de devenir sublimes ou aux cons de devenir fréquentables. Cependant, cette dernière éventualité est sujette à caution, car, du fait que chacun est susceptible d'être le con de quelqu'un, il ne va pas être facile de choisir, et la liste d'attente sera longue.
    Très longue...
    Puisque, tout au moins en principe, la chirurgie est un moyen d'améliorer, les bénéficiaires du changement de tête ne pourront qu'espérer être plus, voire beaucoup plus, ou moins et même beaucoup moins que ce qu'ils étaient avant. Je ne précise pas plus ou moins quoi, ça dépend des goûts et il ne faut pas en discuter.
    Quoi, ma tête ? Qu'est-ce qu'elle a, ma tête ?Mais quand même, si un hottentot se voit greffer la tête d'un suédois, et réciproquement, cela va créer des remous dans laQuoi, ma tête ? Qu'est-ce qu'elle a, ma tête ? savane ou le sauna !
    Imaginez qu'on greffe la  tête d'un communiste ( si, si, si il reste encore !) sur le corps d'un umpiste convaincu (si, si, si, il y en a encore quelques uns !), celle d'un économiste distingué sur le corps d'un éminent ministre des sous, le corps d'un citoyen de base lambda sur la tête d'un politicien ( quel qu'il soit, car, comme disait mon Père, si tu les mets tous dans le même sac, le premier que tu sors après avoir bien secoué est le même que tous autres )....
    D'aucuns, pinailleurs, vont prétendre, avec un sourire ironique en coin que, puisque la tête est le siège de la pensée, et que le corps n 'est qu'un outil, ça ne changerait pas grand chose.... 
    Ce à quoi, d'aucunes, féministes convaincues rétorqueront que l'instrument de la pensée du mâle se situe bien plus bas que la tête...
    De là à envisager d'autres greffes, il n'y a qu'un pas que je ne franchirai pas, la Frankenstein mania a des limites ..

     

    photos :brussey.over-blog.com ; dessinsflo.canalblog.comwww.deguisetoi.frchrystalinne.centerblog.netgalleryhip.com


  • Commentaires

    2
    Mardi 3 Mars 2015 à 09:21

    Réjouissez vous raccourcis de la révolution, dans quelques décennies vous retrouverez peut être votre grandeur

    amicalement

    Claude

    1
    Mardi 3 Mars 2015 à 08:45

    Beurk ! Beurk ! Beurk !

    J'ai " aperçu " l'info hier, en gros titre, mais je n'ai pas voulu lire le détail. Ca me colle des frissons d'effroi. C'est crade.
    Sinon, je " connais ", enfin ... pas personnellement, hin, un groupe de gens qui élèvent des têtes en ce moment ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :