• Punaise

        Bon jour ! Quand un quidam de base ou un grand personnage   veut manifester sa désapprobation, son admiration, sa colère ou son plaisir, il peut  trouver dans notre bon vieux français toutes sortes de mots, jurons, interjections,  ou autres onomatopées plus ou moins expressives pour exprimer ce qu’il ressent. 
           Punaise ! est l’une de ces expressions.
         A l’origine, la punaise, que les vieux latins appelaient   cimex lectularius, et que  lesBon jour ! grands bretons nomment, avec leur pragmatisme et leur flegmatique humour  bedbug (bestiole de lit..) est un insecte  hétéroptère qui se complait parfois à proximité des sacristies où, dans un souci d’information bien 
    compréhensible,  il fixe aux murs les affiches annonçant les offices. Il ne  faut pas confondre  cette punaise de sacristie avec la punaise diabolique, cette dernière étant plutôt présente dans les vergers où elle broute des … pommes  ce qui prouve indubitablement que le créateur  a un subtil sens de Bon jour !l’humour et que  les  insectes n’en sont pas à une contradiction près, quoi que .. et aussi qu'ils ont soif d'apprendre, puisqu’on trouve, souvent,  la punaise anglaise (bedbug) entre les draps et les matelas , à observer ce qui s’y passe.
         Cet  insecte hétéroptère a deux paires d’ailes, une pour leur côté angélique (… sacristie…) et l’autre allez savoir pourquoi. Certaines (celles qui fixent aux murs les notes de service et les  résultats du foot) ont un piquant sous le ventre, qui leur permet de faire tenir ces affiches en couleur  vantant les mérites des  produits supposés les exterminer.  On les reconnaît à leur dos rond, parfois recouvert de plastique multicolore.
         Cette faculté piquante nous offre  une alternative: ces insectes sont soit suicidaires, soit ils ne savent pas lire.  Une commission va être   mise sur pied, avec frais de déplacement et bureau climatisé  pour éclairer les  masses populaires inquiètes de Bon jour !cette incertitude. 
           L’habituelle information furtive lancée en cas d’arrivée impromptue de représentants de l’ordre,  (mais si, vous savez : 22 , les Flics !) peut  être remplacée par : Punaise,  les gendarmes! Car le gendarme  (Pyrrhocoris apterus) est aussi une sorte d’ 
    hétéroptère,  qui se nourrit d’insectes et de fruits . Mais il n’a pas d’ailes, ce qui le rend évidemment bien moins Bon jour ! mobile.  Les gendarmes mobiles n’ont d’ailleurs pas d’ailes non plus, et si ils mangent parfois des fruits, en aucun cas il n’absorbent d’insectes, ou alors dans des cas tout à fait exceptionnels.
          Serions-nous en  présence d’une mutation en cours, puisque lesdits gendarmes mobiles ont déjà perdu leur galon rouge  de képi (  du grec  pyrrhos : rouge) qui est devenu jaune dans les années 70. Il faut cependant noter que le pyrrhocoris apterus  commun n’a pas encore présenté de  mutation du rouge au jaune.
         La commission annoncée ci-dessus pourra également  se pencher sur cette évolution possible, en échange d’indemnités confortables, bien entendu. Dans la mesure où la commission voudra bien m’en informer, je vous tiendrai bien sûr au courant de l’évolution de cette piquante affaire.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Novembre 2010 à 17:49

    que de sel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :