• promettre, ou tenir ? là est la question

    promettre, ou tenir ? là est la questionDepuis quelques temps déjà, la fièvre électorale a commencé à perturber la belle ordonnance de la tranquillité des élus. Chaque jour , en ouvrant le journal, en écoutant les nouvelles à la radio, en regardant les journaux à la télé, les paroles d'une chanson d'Aznavour me reviennent en mémoire et inconsciemment, je fredonne , aussi faux qu' approximativement, les  paroles de " la mamma" :

                                                                      ils sont venus, ils sont tous là,
                                                                   avec des présents pleins les bras....

    Des candidats, les bras encombrés de mirages , des plus démagogiques aux plus promettre, ou tenir ? là est la questionprosaïques, des plus sincères aux plus fallacieux, affirment, augurent, s'engagent, garantissent , jurent, prédisent, en un mot promettent dans les meetings, les réunions, sur les marchés, depuis..... depuis ...et même avant, en jurant, la main sur le cœur, qu'ils sont les seuls aptes à gouverner.
    Des prophètes, issus de toutes les Fois, de tous les centres et de toutes les extrêmes ont entonné ces chimères sans complexe avant et sans vergogne après .
    En naviguant allègrement du côté cour au côté jardin de l'arène politique, ils nous ont offert ... promis le Paradis, la Paix, la Sécurité, la fin de la vie chère et le début d'une ère de bonheur commun.
    promettre, ou tenir ? là est la questionLa seule condition était, finalement, minime, puisqu'elle consistait ….consiste seulement à mettre le bon bulletin dans la bonne urne au bon moment.
    Si bien que l'électeur, le poil brossé dans le bons sens, les a exaucés, et les a fait reluire ….réélire.
    Chacun de ceux-là est , c'est sûr, le seul capable de nous conduire au Nirvana. De dextre en senestre, des extrêmes aux centres, pas depuis la nuit des temps, mais presque, ces mêmes augures insatiables sont là, agglutinés autour du gâteau, guettant la plus grosse part, la meilleure place.
    Ne serait-il pas enfin l'heure d'entreprendre ce changement tant espéré ?
    Il est souvent dit que les mêmes causes produisent les mêmes effets, aphorisme promettre, ou tenir ? là est la questionqu'on peut appliquer à la gestion des problèmes d'une société, c'est à dire à la politique.
    En conséquence, on peut déduire que les mêmes hommes politiques, s'étant persuadés de détenir les mêmes dons démiurgiques diront et promettront les mêmes choses, qui donneront les mêmes résultats, c'est à dire un immobilisme sociétal paralysant.
    Mentent-ils pour autant ? Bien sûr que non.
    Bien au contraire, persuadés d'être mus par la Providence, imbus de leur suffisance, ils comptent sur les miracles qu'ils se croient capable de réaliser.
    Monsieur Antoine de Lavoisier disait, il y a deux cent et quelques années, que rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. 
    Pour que nous ne perdions pas notre temps, ne créons pas, nous ne sommes quepromettre, ou tenir ? là est la question des hommes, il nous faut donc transformer notre paysage politique en mettant en place des femmes et des hommes nouveaux, qualifiés, courageux et, surtout suffisamment pleins de bons sens pour mériter notre confiance.
    Sans ego hypertrophié et qui ne promettent pas pour promettre, mais pour réaliser.
    Et travailler vraiment, sans arrière pensée, au bonheur des vrais gens, ceux d'en bas, du peuple.
    De nous tous.

    photos :mydago.com; sosmelay.canalblog.com; mariessourire.com; quizz.biz; agoravox.fr


  • Commentaires

    2
    Jeudi 6 Février 2014 à 22:39

    comme toujours, l'utopie est  source d'évolution...

    1
    Jeudi 6 Février 2014 à 07:44

    Vœux pieux qui n'est pas prêt de se réaliser, le système de la représentativité par l'intermédiaire d'un parti empêche toute émergence d'une individualité forte capable de prendre les problèmes en main

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :