• Pour cavaler, soignez vos selles

    Pour cavaler, soignez vos sellesJ'ai appris par la presse, ce matin, que les selles des uns permettent à d'autres d'asseoir leur santé. Au pays du tout possible, une banque de selles (à but non lucratif, ce qui est tout de même rare entre Niagara et Rio Grande ) incite ses fidèles à en donner de plus en plus. Dans mon ineffable naïveté, j'ai imaginé des montagnes de selles, des Barrel Race, des Western Pleasure et autres Reining, ce qui, au pays des cow-boys et autres outlaws, ne m'a pas semblé outrepasser la raison. Bien qu'à première vue je n'aie pas bien compris le pourquoi de la chose.
    Heureusement, malgré mon agenda  fort chargé de retraité à plein temps, j'ai quelques loisirs, entre un copieuxPour cavaler, soignez vos selles petit déjeuner ( ce qui est indispensable à l'équilibre, nutritionniste dixit ) et une virée ( à train de sénateur ) sur le ponton pour deviser avec mes commensaux ailés la Mouette et le Héron.
    Aussi ai-je relu l'article du Point . Cet exemple choisi de littérature canardière commence par cette phrase pour le moins sibylline , tout au moins à mes yeux béotiens, bien que garantis d'origine Lorraine:
    ""Tout le monde connaît le nom du président russe. Mais avez-vous déjà entendu parler de son alter ego fécal, Vladimir Pootin ? ""(Sic)
    Ces mots ont encore accentué l'abyssale profondeur de mon étonnement. Je jouis (généralement, bien que parfois un peu Pour cavaler, soignez vos sellesmoins au fur et à mesure de la fuite des ans ) je jouis, donc, d'un esprit d'analyse en assez bon état. Mais je ne parvenais pas voir le rapport entre le président de toutes les Russies, les selles , et ce mystérieux Pootin .
    C'est alors qu'un éclair de lucidité a traversé les nuageuses sphères de mon vieux cerveau, et j'ai pensé à lire le titre de ce morceau d'anthologie journalistique(1)(2) . Et la lumière fut, ce qui prouve qu'un miracle n'est pas toujours nécessaire. Et j'ai lu : "Et si votre caca sauvait des vies "….
    Le rapport avec les selles est, d'un coup, devenu beaucoup plus limpide. Quoi que.
    En effet, alter ego signifiant autre soi même, je doute fort que l'adjectif fécal y apposé comble de joie le successeur desPour cavaler, soignez vos selles tsars.
    La liberté de la presse étant ce qu'elle est, n'importe quel pisse-copie, scribouillant pour n'importe quelle feuille plus ou moins de chou , croit avoir le droit, que dis-je, le devoir ( information des masses oblige ) de dire n'importe quoi sur n'importe qui et, pire encore, n'importe comment...
    Quand il connait les bases élémentaires de sa langue, ce qui, en l'occurrence ne semble pas être d'une foudroyante évidence .
    Pauvre Point...

     _____________________________

    (1) Oui, bien sûr, j'aurais pu commencer par là, mais où aurait été le plaisir ?

    (2) je ne cite pas son nom par pure charité...

    photos : www.meetinggame.fr ;www.canstockphoto.fr ; www4.ac-nancy-metz.fr ; trends.levif.be 


  • Commentaires

    5
    Jeudi 30 Octobre 2014 à 13:45

    dis donc c'est une histoire de caca (lol)

    j'aime bien tes textes même si quelque fois je rame un peu ....j’apprécie ton humour ta franchise  au moins toi tu fais bien le point !

    4
    Samedi 25 Octobre 2014 à 10:54

    c'est saugrenu, c'est vrai. Mais le pire, à mon sens, est la façon du journaleux d'associer alter ego et fécal. On peut ne pas apprécier un politicien,   mais ce raccourci démontre  la culture au niveau des latrines de l'auteur de l'article. ET je maintiens : Pauvre POINT

    3
    Samedi 25 Octobre 2014 à 09:40

    Aucune envie de lire cet article! Ils ne savent plus quoi inventer.

    2
    Samedi 25 Octobre 2014 à 09:07

    eh ! subtile manière de t'inviter à lire ledit article.En résumé, on utilise des ferments prélevés dans les selles de gens sains, on les met en gélules ( les ferments pas les gens ) et on les introduit dans la tuyauterie  des gens   malades. N'oublions pas que ça se passe en Américanie.....

    1
    Samedi 25 Octobre 2014 à 08:45

    ???? A quoi ça sert?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :