• pharamineux phantasme

    auretaugraffeauretaugraffeComme chaque année dans le cadre de la semaine de la Francophonie, la Croix-Rouge néo-calédonienne organisait samedi dernier sa dictée solidaire. Cette opération a  pour but, non seulement de donner aux gens l'occasion de tester leur orthographe, mais aussi recueillir des fonds pour son secteur apprentissage du français.
    Ce service, composé essentiellement de bénévoles,   lutte contre l'illettrisme et participe à l'enseignement de notre chère vieille langue  aux nouveaux arrivants étrangers.
    Puisque nous avons il y a peu  célébré les Femmes, il me semble important de préciser que 90% de nos apprenants sont des... apprenantes.  Je n'engagerai pas de discussion sur cette situation, ce n'est pas le propos de cette chronique  Mais quand même... ! 
    En compagnie  d'environ 90 personnes, j'ai participé à cette opération.
    A la correction de la dictée, faite sur place, j'ai appris avec stupeur et presque tremblement que j'avais commis un crime de lèse orthographe en écrivant  le verbe fantasmer. En effet,  comme un mien ami, participant à l'affaire,  j'ai écrit ce joli mot sous sa forme ...éléphantesque,  phantasmer !
    Nous avons été quelque peu moqués, d'aucuns, avec un sourire en coin plein de commisération, voire de condescendance,  donnant un âge plus que canonique à nos dictionnaires.
    Bien qu'ayant atteint un âge aussi avancé que respectable, nous jouissons toujours de la possession de suffisamment de neurones pour être sûrs du fait que tous les  Larousse (qui font autorité depuis 1905 jusqu'à nos jours), en passant par les lexiques de scrabble et même mon glossaire français-espéranto, précisent que l'écriture de
    phantasmer, bien que peu usitée en nos temps "essemessiques" est toujours réglementaire.
    Il faut cependant noter que les "correcteurs" d'orthographe des divers logiciels de traitement de texte  ou de messagerie se contentent de ... fantasmer. Mais peut-on les considérer comme totalement fiables? 
    Dans l'article du quotidien  local commentant cette après-midi orthographique, la journaliste insistait aussi sur cette "chute". Elle n'a évidemment pas vérifié, ce qui lui aurait permis d'éviter de donner une image pas très …
    (*) ni même...(*) et encore  moins....(*), de son journal .
    Néanmoins,   cela permet d'apprécier le  crédit susceptible d'être apporté a la presse. Je me suis fait un plaisir d'informer la rédaction  de cette disons petite erreur, mais, le croirez-vous?, je n'ai à ce jour reçu la moindre réponse. Il est vrai que cet organe de presse a d'autres événements autrement plus importants  à traiter, ne serait-ce que le rachat du titre par quelques ploutocrates locaux...
    Mais nous sommes en pleine semaine de la francophonie, non ?

    (*) vous pouvez remplacer les points de suspension par le(s) mot(s)  que vous estimerez adéquat(s)

    photos : fr.wikipedia.org; gueganne.com.

     


  • Commentaires

    4
    Jeudi 21 Mars 2013 à 18:36

    ...un éléfant phantasque ça se trompe énormément!!!

    3
    Mercredi 20 Mars 2013 à 22:29

    ce n'est pas grave, d'autant plus que nous avons terminé 1 et 2...

    2
    Mercredi 20 Mars 2013 à 22:18

    Moi je suis plutôt choquée du fait que vous avez été traités avec condescendance alors que vous avez participé à une opération bien sympathique, ah l'ingratitude. A bientôt

    Esclarmonde

    1
    Mercredi 20 Mars 2013 à 05:57

    Il arrive un moment ou on se pose la question, "est ce que je sais encore parler Français" on devient ridicule quand on prononce des mots qui ne sont plus usités, bientôt nous devrons parler sms pour se faire comprendre de nouveaux mots entrent dans le dictionnaire, et c'est bien puisque notre langue est vivante, mais pourquoi supprimer les mots qui ne sont plus beaucoup utilisés? 

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :