• Papyboom

    Bon jour !     Selon l’Insee ( Institut National des Statistiques et des Enquêtes Economiques ) il y aura, aux environs de 2060, dix millions de vieux de plus en France, et la population atteindra 73 millions  de personnes. Et il y aura  200 mille centenaires. 
        C’est bien normal, puisque , comme le dit la  chef de l’unitéBon jour ! des études démographiques et sociales de l’Inseet, avec ce bel esprit  précis concis et technocratique de ceux qui pensent pour nous  . Il est évidemment impossible qu’elle se trompe, puisqu’elle est , et c’est une sacrée référence, diplômée de l'École Polytechnique et de l'Ensae ( Ecole Nationale de la Statistique  de l’Administration Economique, ce qui, vous en conviendrez n’est pas de la bricole ). Et en plus c’est dans le journal (la-Croix.com, 27/10/2010 à  0:05). 
         Donc  elle dit avec un sérieux très administratif :

    "C’est bien la baisse de la mortalité qui explique la croissance du nombre de centenaires ".

          Comme elle a raison, cette haute fonctionnaire !!
         En effet, et  on ne l’aurait pas cru si elle ne l’avait pas dit : si ils meurent avant cent ans, les centenaires seront bien moins nombreux.
         On en apprend des choses dans les grandes écoles ! Heureusement que les rênes de l’Etat  sont entre les mains de ces lumineux esprits. Où irions nous sans eux ? J’ai peur d’y penser !
         Je vous en dirai plus quand  nous serons arrivés à cette période  cruciale, qui me verra centenaire confirmé  avec mention . Mais pour arriver à  ce nombre de français, il faudra que les femmes deviennent,  chacune,  au cours de leur vie, mère de 1, 95 enfant .  Toutes vous diront combien elles souffrent quand elles en font un entier.  Si il faut qu’elles les fabriquent en pourcentages, ça ne va pas être de la tarte.       Je suis curieux de savoir sur quel élément il faudra jouer pour ôter les 5 %  de deux enfants , ou bien entendu, ajouter les 95%  d’un …
         Après la naissance, c’est faisable, on peut en couper un morceau par ci par là,Bon jour ! mais avant , au moment de la conception. Hein ?
        Où devra -t-on couper et surtout ….quoi ?  Ne vous inquiétez pas, dans les grandes écoles, on planche sérieusement sur la solution, et, quand les chercheurs seront devenus trouveurs et….centenaires, on trouvera. 
            Si ils ne sont pas morts avants, bien  sûr. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 27 Octobre 2010 à 21:52

    merci ! Tu vois bien que tu sais lire ! 

    1
    Mercredi 27 Octobre 2010 à 14:23

    T' as raison, plus il y a de mille plus il faut de s

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :