• on peut s'en sortir

    on peut s'en sortirLe monde est en crise. En crise morale, religieuse, évidemment politique, kaj tiel plu, und so weiter et et cetera, bien sûr. Entre l'AA, le Var, la Baïse l'Odet et l'Ill, c'est bien pire.
    Si on en croit les médias et l'opposition ( et pourquoi ne les croirait-on pas, puisque ce qui est écrit ou dit à la radio est vrai, ma grand mère dixit) selon donc les sources bien informées, la situation économique de la France est proche du marasme, de la consomption, du désastre, et même du retour de l'opposition au pouvoir, c'est dire !
    Donc, indubitablement, ça va mal.
    Et tout un chacun peut s'en rendre compte . Dans un pays où des gens travaillant  quelques heures par an en sonton peut s'en sortir réduits a réclamer une augmentation de leur pharamineux (1) salaire, il est évident que l'avenir est sombre.
    Pourtant, des hommes courageux se lèvent et proposent avec un enthousiasme de bon aloi de payer moins que le moins les gens qui "sont le plus loin de l'emploi "(SIC) et d'autres mesures qui, sans être phares, éclairent à la bougie le monde économique . Puisque tout le monde a une solution, j'en ai une aussi, que je me propose de vous présenter ( si je VOUS la proposais, vous pourriez la refuser, alors, je ME la propose. C'est comme ça qu'est comprise la démocratie, de nos jours ). Hors donc, il faut, sans délai et impérativement :
    Supprimer un repas par jour à tous les citoyens, sauf bien sûr aux dirigeants, qui en ont besoin pour pouvoir penser.
    Eradiquer le chômage, en supprimant toute indemnité, déclarer les Restos du Cœur  illégaux, tout comme bien sûr les divers secours, populaire, catholique etc.
    on peut s'en sortirRendre obligatoire le knout dans les entreprises, et restaurer la fonction de Kapo.
    La simple application de ces mesures, en réduisant drastiquement la population, permettra de substantielles économies, surtout si, en complément, on supprime les vieux - qui, tout le monde le sait reviennent très cher à la société - dans un premier temps à partir de 80ans, puis, graduellement , à 75, 70,65, 60,55,50 ans.
    Nous aurons alors une population jeune, bien dressée, apte à travailler 7 jours par semaine ( ou dixon peut s'en sortir jours par décade, si on en revient au calendrier révolutionnaire).
    Elle sera habituée à peu manger, et maintenue dans la bonne voie économique par l'action conjuguée des Kapos et du knout.
    Ce qui permettra à notre agriculture d'exporter ses productions, et ainsi fournira aux grandes entreprises des rentrées confortables, ainsi qu'à leurs actionnaires, qui, c'est bien connu, sont les soutiens, que dis-je les bases, d'une société bien conçue et prospère.
    Et, en supprimant les impôts, charges et iniquités diverses qui interdisent l'achat d'une Porsche Cayenne toutes les semaines, on facilitera la vie de ceux-là que les bonnes âmes nomment les investisseurs, et sont, c'est sûr, l'avenir du royaume de la république.
    CQFD

    ____________________

    (1) bien sûr qu'il n'y a pas de ph au début. Mais c'est mon blog, et j'y mets ce que je veux, na!

    photos :www.oeuvresouvertes.net ; www.latribune.fr  ; www.etsy.com ; www.bedetheque.com 


  • Commentaires

    7
    Vendredi 19 Septembre 2014 à 12:23

    Si on commence à faire le tour des privilégiés qui n'en ont jamais assez, on en a pour longtemps ! Et le plus souvent, les autres n'ont que le droit de fermer leur..... Et c'est pas près de s'arranger j'ai l'impression..... Moi qui espérais tant dans la gauche, je suis aujourd'hui dégoûtée par tous ces bobos !

    6
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 18:33

    Bonsoir

    Ok ! tu as des propositions expéditives et radicales bon je vais pas voter pour toi mais demander plutôt

    l' APOCALYPSE !!!!!

    en attendant peut être de se rencontrer dans un autre monde (lol) je te souhaite une belle soirée M.C

    5
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 22:38

    @Esclarmonde
    Bien sûr que ce que j'ai écrit est dingue, mais la proposition d'un de ceux qui voudraient bien régner sur nos sous , de , par exemple , payer moins  ceux qui sont loin de l'emploi va dans le même sens. D'ailleurs, c'est où, loin de l'emploi ? Il n'y a pas si  longtemps, la retraite était "prenable" à 65 ans. Mon Père a travaillé de 11 ans à 65 ans. Un dénommé Alain MINC, qui se prétendait expert économique, envisageait d'éviter de soigner son père parce qu'il est vieux (était? je ne sais si ce brave homme qui a eu le malheur d'avoir un tel fils vit toujours ).
    @Durgagola
    Il est vrai que les masses laborieuses, qu'en d'autres temps on nommait prolétariat sont loin d'être les chouchou (x ou s au pluriel? )   de ceux qui croient être les maîtres.
    Mais qui  oblige les gens   à "smartphoner", "quattquatter"et à céder à ces sirènes? , Qui les oblige à s'endetter pour avoir l'air d'être "in" (dedans?).
    Les révolutions ne sont pas gage d'amélioration , elle ne sont que promesses de tyrannie..Et ces promesses là sont tenues!

    4
    Mardi 16 Septembre 2014 à 21:31

    Bonsoir Peache, je crois que certains "vrais" projets sont aussi dingues que ce que tu écris. Ainsi Jacques Attali qui préconisait de faire disparaître les gens à partir de la soixantaine car à cet âge "on coûte plus cher que ce que l'on rapporte" (!) Je crois qu'il va falloir s'armer de courage pour ces prochaines années. Passe une belle journée

    3
    Mardi 16 Septembre 2014 à 16:51

    je ne sais pas si mon mari va tenir jusqu'à sa retraite ... déjà qu'il comptait partir à 60 ans ... et ce sera 62 ans au minimum ... et avec ce climat pernicieux, cela peut être plus ... je le réconforte comme je peux. 

    c'est incroyable comme la population de base, les vrais gens, sont mésestimés, mal aimés ... juste bon à dépenser les quelques sous gagnés pour acheter iphone, tablette, et voiture style 4x4. Cela fait mal au coeur. Il ne faut pas s'étonner que lorsqu'il n'y a plus rien à perdre, les révolutions viennent ... et c'est encore pire ... 

    bonne journée 

    2
    Mardi 16 Septembre 2014 à 08:05

    la liberté individuelle est  une bonne chose. Le terrorisme doit être combattu par tous les moyens. Quelles libertés reculent dans ce projet de loi?  Les moyens de communication  seront plus surveillés.
    Vaut-il  mieux perdre quelques  facilités excessives de communication internet  ou de circulation des personnes, ou permettre aux abrutis qui vont faire le djihad, sans même savoir ce que signifie ce mot,  massacrer allègrement ceux qui ne pensent pas comme eux .
    Le terrorisme a déclaré la guerre à   l'humanité. L'éradiquer, ou tout au moins essayer, est le devoir de tous les gouvernements, à faute de parjure.
    Ils sont bien gentils, bien propres sur eux, au Monde; Je serais de savoir comment ils réagiraient si un demeuré ayant bénéficié  de leur mansuétude venait faire péter sa voiture bourrée de TNT dans leur jardin.
    Mais il est vrai que là, ce serait la faute du gouvernement qui n'aurait pas prévu ! La critique est aisée, mais l'art est difficile, dit-on.
    Mais, au Monde comme ailleurs, hurler avec les loups est dans l'air du temps....

    1
    Mardi 16 Septembre 2014 à 07:42

    Voila une belle proposition qui va régler pratiquement tous les problèmes, je crois bien que je vais y adhérer à ma façon, comme je dépasse la soixantaine de quelques années, je vais investir dans une bonne corde et l'année de mes soixante dix ans, à Noel, je ferai une belle décoration sur le sapin de noel, j'espère d'ici ne pas trop abuser de la médecine, ce serai dommage que Monsieur Gattaz perde une partie de ses faibles revenu.

    Mais en dehors de cette attaque sociale, il en est une autre plus pernicieuse qui se profile, sous l'excuse de lutte contre le terrorisme, il se prend des mesures qui compromettent sérieusement le champ des libertés individuelles, et de ceci les médias n'en parlent pas

    Terrorisme : un projet de loi dangereux

     
    Publié le 16 septembre 2014 à 07h36

    Le discours est assurément inaudible, surtout après l’assassinat d’un troisième otage occidental et la présence de près d’un millier de Français dans les filières djihadistes. Mais faut-il, une fois encore, faire reculer les libertés pour lutter contre le terrorisme ? N’est-ce pas déjà une petite victoire du terrorisme ?

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :