• olympiades matinales

    olympiades matinalesComme tous les quatre ans, tout l'univers de la presse et des sports parle des Jeux Olympiques. Et personne n'est avare de termes dithyrambiques au sujet de athlètes qui vont s'y affronter.
    Néanmoins, et justice en plus, nous autres, anciens ceci ou cela, nous devons réclamer la reconnaissance de nos efforts et capacités.
    Car, après de longues années de presque bons et à peu près loyaux services, nous devons chaque matin, pour réaliser ce qu'on pourrait appeler, sans intention ni quelconque allusion douteuse, la levée du corps.
    Et, comme vous l'allez voir, les efforts exigés n 'ont rien à envier à ceux de sportifs. En effet lequel des champions qui vont jouer à s'affronter à Rio rencontre autant d'opposition à la position verticale que ceux que les gens polis et franglisants ou latinisants nomment les seniors et les autres, irrévérencieusement, les vieux?
    Combien d'athlètes récapitulent, au moment du réveil, l'ordre dans lequel devront se dérouler les opérations permettantolympiades matinales au corps du vieux de se tenir debout?
    Combien de coureurs, sauteurs, plongeurs ou autres nageurs doivent, dans un premier temps, se coucher sur le côté en , pour ceux qui couchent à droite, mettant la jambe droite en position de, sans brusquer les muscles du dos et du cou, délicatement aller poser un pied prudent au sol, tout en ramenant le bras droit de façon à commencer à soulever délicatement le haut du corps, en calculant l'allure du mouvement pour le mettre en concordance avec le déplacement du pied à la recherche d'un chausson , d'une babouche, claquette ou autre savate?
    Lequel d'entre eux pousse au moment de mettre le torse à la verticale, le bras droit en appui sur le matelas, et pieds presque au sol, ce soupir de satisfaction qui marque la moitié du travail à accomplir olympiades matinalespour se mettre debout?
    Lequel, quand il est assis au bord du lit, sait qu'il lui faut encore essayer d'arriver à ressembler à un humain en se mettant debout?
    Combien de costauds baraqués savent que, pour y parvenir, il faut ( et il devrait suffire.. )  ramener les pieds en arrière, pour avoir une assise plus sûre, et, en appuyant les deux bras en arrière sur le lit,olympiades matinales conjuguer la poussée des jambes, celle des bras et l'inclinaison du torse en avant, pour enfin atteindre la station verticale?
    Lequel d'entre ces athlètes, lorsqu'il est enfin debout, est heureux et fier d'avoir réussi l'exploit sans se blesser ?
    Nous pouvons donc, camarades aïeux confirmés ou en devenir, être fiers de nous, au moins autant qu'eux de leurs médailles.
    Non mais!
    images :fr.wikipedia.org ,forum.doctissimo.fr , wamiz.comwww.boutique-jourdefete.com


  • Commentaires

    4
    Vendredi 12 Août 2016 à 06:48

    Bonjour,

    le saut d'obstacles avec ou sans montures (de lunettes) est le plus gratifiant.Sauter sur tout ce qui bouge dés le matin au réveil peut relever du challenge.....mais l'important n'est il pas de participer....le manche bien en main (je parle de celui de la raquette) les boules bien ajustées (allusion aux balles de tennis) il ne me reste plus qu'à porter l'estocade (c'est ainsi que nous nommons le fait de porter le petit café au lit !) à ma dame...et ce depuis de nombreuses années.....pourvu que çà dure !.....à ce propos va falloir que j'aille réclamer ma médaille...je l'ai bien méritée!

    Agréable marathon à tous et à toutes....

    3
    Samedi 30 Juillet 2016 à 08:47

    smile Je n'en suis pas encore là malgré mon âge qui avance à grand pas, je vais prendre un an de plus la semaine prochaine! tongue
    Mais je crois que nous pouvons nous réjouir tant que nous sommes autonomes et que nous pouvons faire seuls ce que nous voulons faire, même si certains mouvements nous font souffrir.

    Bises et belle fin de semaine mon cher Peache.

    2
    Samedi 30 Juillet 2016 à 08:32
    Et oui ! La différence est flagrante.Eux se dépensent , nous les vieux on s'économisent...Mdrrrr Bonne fin de semaine.
    1
    Samedi 30 Juillet 2016 à 07:50

    Et c'est ainsi toute la journée, le vieux ne fait pas une épreuve qui dure 11 secondes ou le temps d'un saut, ou dans le pire des cas le temps d'un 5000 mètres, le vieux doit assurer son effort tout au long de la journée, car le lever du corps n'est que la première partie de l'épreuve qui va durer jusqu'à l'heure de la sieste pour reprendre jusqu'à l'heure du coucher. Et tout ceci sans aucune reconnaissance de tous les efforts qu'il aura fourni

    Passe une belle journée

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :