• Nous vivons une époque formidable

         Depuis déjà près de dix  ans, nous sommes entrés dans le vingt-et-unième siècle.
        Après les cent dernières années, qui ont fait la triste démonstration
      de notre bêtise, de notre violence, de nos lâchetés, de notre fatuité, de notre Nous vivons une époque formidablesauvagerie, de nos ignorances, de nos  sectarismes, de nos  intégrismes et de toutes ces sortes de vices plus horribles les uns que les autres, à peine tempérés, si on peut employer ce terme en l'occurrence, par quelques immenses éclairs de bonté et d'altruisme. 
         Un observateur extérieur, qui aurait voulu espérer que l'humanité avait mérité un moment de repos, sorte de sieste au milieu de ces temps de folie,  aurait eu besoin d'une sacrée dose d’optimisme, car, hélas, n'a rien  changé. 
        Nous continuons à nous étriper joyeusement aux noms d'idéaux aussi improbables que sanguinaires, au nom d'une liberté que nous refusons aux autres, au nom d'une égalité à taux variable, au nom d'une démocratie dont on a oublié le sens, aux noms de principes fumeux  que nous trouvons débiles quand ils sont ceux des autres, au nom de la supériorité de l'un sur l'autre ou de l'autre sur l'un, au nom de tout et parfois même au nom de rien. Nous vivons une époque formidable    
         La nature elle-même fait d'incroyables efforts pour nous faire comprendre l'inanité de notre mode de vie, la totale impuissance de l'argent sur le vent, l'eau le feu ou la terre, l'insanité des prétentions  imbéciles de quelques mauvais apprentis dictateurs,  dont les encenseurs attendent la chute avec délectation pour prendre leur place et prouver qu'ils sont eux aussi d'indécrottables crétins.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    2
    el mektoub
    Mardi 12 Mai 2009 à 10:49
    vous n'êtes guère informée chère Lucie, ce gentleman l'est, par sa filiation à l'illustre Camille, autre pourfendeur des idées reçues et inégalités transcendentales de ce bas monde, notre fierté Lorraine est que ce Péache-là n'est pas le seul à en descendre.
    1
    Lundi 11 Mai 2009 à 08:59
    Cher ami, je ne savais pas que telles pensées bourdonnaient dans votre esprit ! Ces écrits me prouvent ce que je savais déjà : vous êtes un gentleman !

    Si jamais ça vous intéresse, mon chum tient un blogue qui va dans le même sens que le vôtre : http://letuetete.vox.com

    Je me ferai un plaisir de feuilleter vos articles. Bisous, Lucie
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :