• Mort en prison

    Mort en prisonIl y a quelques jours, un jeune homme est mort, battu sauvagement pas ses compagnons. Il était incarcéré au Camp Est, dans ce vestige délabré du bagne pompeusement nommé maison d'arrêt de Nouméa.
    Ils étaient six dans une cellule ou deux hommes auraient été à l'étroit.
    En dehors du fait que le motif de ce tabassage barbare n'est pas encore déterminé, il faut Mort en prisonsavoir que ce centre pénitentiaire détient 478 personnes dans 218 places.
    Cette horreur n'aurait probablement pas eu lieu si les normes étaient respectées. Nombreux sont ceux qui n'ayant pas été condamnés, ou ...pas pris, trouvent normal, et même exigent, que leurs semblables, condamnés ou en instance de jugement pour ceci ou cela soient traités comme des bêtes.
    Depuis des années, on nous rebat les oreilles en serinant que la prison doit être le point de départ d'une réinsertion, voire d'une reconstruction des auteurs d'infractions condamnés.
    Depuis des années, on nous assure que des études sont en cours, que des travaux vont être effectués, que des commissions vont incessamment être créées pour étudier la possibilité de débloquer des crédits, sans que le plus petit soupçon de commencement d'exécution ne se manifeste.
    Bien sûr qu'il y a d'autres "priorités", bien sûr que les "intéressés" ont commis ou - ont peut-être- commis des infractions, parfois épouvantables. Bien sûr que les victimes ont besoin d'être reconnues, ont l'indispensable besoin de savoir que le coupable de leur peine est puni, c'est la plus élémentaire des justices.
    Mort en prisonDes bonnes âmes trouvent anormal que des poules soient enfermées en batterie, d'une manière qu'on qualifie d'inhumaine. On n'a rien pourtant à reprocher aux poules, qui n'ont ni tué, ni volé sauf peut-être une ou deux graines dans une basse-cour, et les dites bonnes âmes signent force pétitions pour que cette inhumanité cesse. Pour ces saintes personnes, il ne peut en être de même pour les détenus , puisqu'ils ne sont pas de leur monde. Comme si les poules en étaient, ce qui pourrait bien être probable, les unes et les autres ayant à peu près autant de faculté de réflexion.
    Il est vrai que, dans toutes les prisons, on trouve des cellules particulières, où les VIP (very important person, en français dans le texte ) sont mis à l'abri des vicissitudes avilissantes de la vie carcérale, et rendent supportable la détention.
    Quand on vient d'en haut, même criminel, escroc, ou pire, on ne peut pas être mélangé en prison avec des petites gens, même si on a commis les mêmes méfaits. Comme aux temps joyeux de la monarchie, et malgré toutes les révolutions, il y a toujours des Bastilles et des culs-de-basse-fosse.
    Entendons nous bien. Il est évident, normal, et sain que ceux qui commettent des crimes ouMort en prison des délits graves soient sanctionnés. Cependant, nos prisons ne doivent pas être des centres de formation pour criminels à endurcir , mais, tout en sanctionnant la faute commise, commencer la réinsertion, pour éviter – dans la mesure du possible – la récidive.
    Cette fameuse récidive qui, quoi qu'on en dise est très loin d'être le fait de tous les détenus libérés, bien que les statistiques manquent pour les "désembastillés"...
    Depuis presque toujours, la Justice de notre pays est la parente pauvre des budgets. On rassemble toutes les forces de police dans la même main, caractéristique indéniable de toute dictature qui se respecte. On veut supprimer les juges d'instructions, ces super enquêteurs indépendants à qui on prête toutes les intentions.
    Peut-être, à l'instar d'un éminent personnage, pourra-t-on envisager d' équiper les commissariats d'appareils Kärcher , ce qui,  coûtant beaucoup moins cher qu'un Taser, ferait faire des économies, et permettrait aux prochaines campagnes de n'être ni la Bérésina, ni Waterloo.
    Quoi que …  


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :