• mort de flics

    Deux jeunes gendarmes sont mortes, abattues pour avoir fait leur travail.
    Chaque jour, dans notre pays qu'on prétend civilisé, des gendarmes, des policiers sont agressés, blessés et, hélas, parfois mis à mort.
    Et à chacun de ces actes, c'est la République qui est agressée, c'est vous et moi, ce sont nos pères et nos enfants qui sont agressés.
    On peut dire beaucoup sur ce qui ne va pas dans nos forces de police, car elles ne sont constituées que de femmes et d'hommes comme moi, comme vous, comme tout le monde, qui, en plus de leurs propres problèmes, doivent gérer les miens, les vôtres, ceux de tout le monde.
    Et pour cela, jour et nuit, tous les jours, toutes les nuits , les dimanches et les jours fériés, pendant nos vacances et nos RTT, alors que nous regardons des télénovelas imbéciles ou des matches de ce ceci ou cela, ils vont et viennent dans nos rues et nos campagnes, ils laissent leurs propres familles pour se porter au secours des autres, de moi, de vous, de nous tous.
    Partout, sur le territoire de notre République, de Saint Pierre et Miquelon aux îles Kerguelen, de Brest à Pointe-à-Pitre, de Strabourg à Tahiti, de Nouméa à Clermont-Ferrand, ils font tout pour que ma vie, votre vie, notre vie se déroule comme un long fleuve tranquille.
    Sans parler de celles et ceux qui accompagnent nos soldats sur tous les territoires où la conduite des hommes montre son jour profond .
    Bien sûr, ils n'y parviennent pas toujours, car le français de base, comme celui d'en haut, n'est que ce qu'il est . Evidemment, il ne vient à l'esprit d'aucun que ces femmes et ces hommes ne sont là que parce que nous ne sommes pas capables de nous conduire comme devraient le faire des êtres humains.
    J'ai rêvé, comme vous, comme chacun d'entre nous, d'un monde sans armée et sans police, d'un monde où il serait possible de laisser ses enfants jouer tranquillement dans la rue, de laisser sa voiture garée portes ouvertes, de ne pas fermer à double tour sa maison, de croire aux publicités et aux démarcheurs , de sortir le soir sans risquer quoi que ce soit.
    En somme de Nous faire confiance.
    Merci, Mesdames, d'avoir donné votre vie pour moi, pour nous . En espérant que votre sacrifice ne sera pas vain.
    Je suis fier d'avoir servi sous vos couleurs.

    _____________________

    Ps : j'ai utilisé le terme flic dans le titre de cette chronique, car, pour moi - et des milliers d'autres- , c'est un titre de gloire.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Samedi 29 Septembre 2012 à 10:49

    Bonsoir, merci de votre appréciation   en ce qui concerne ces deux sous-officiers, elles  étaient, comme leurs collègues, formées  et préparées à ce type de situation. Quelque soit la qualification des intervenants, personne ne peut prévoir les réactions d'un individu. A noter qu'elles intervenaient dans le cadre d'un différend familial, dans un village, ce qui , à priori ne demande pas la présence d'une compagnie de CRS. Ces deux jeunes femmes n'ont pas été victimes de décision stupide, mais d'un vulgaire asassin. Et je pense, moi, que les services de police et de gendarmerie font tout ce qu''ils peuvent, du mieux qu'ils peuvent, avec les moyens qu'ils ont

    5
    Samedi 29 Septembre 2012 à 09:43

    Bonjour, j'aime beaucoup ce genre de blog de pensées libres... Je n'ai pas compris pourquoi on a envoyé deux jeunes mères de famille maîtriser un délinquant dangereux et armé alors qu'on envoie des escadrons de CRS sur des manifestants pacifiques. La sécurité oui, si elle est bien organisée et est réellement au service du citoyen, je crains que ce ne soit pas le cas mais par contre, je ne suis pas non plus une angéliste... CEs deux femmes ont été victimes de décisions stupides en plus d'avoir été victimes de gens dangereux. Bonne journée

    4
    Dimanche 24 Juin 2012 à 17:31

    Coucou Peache, je suppose que tu fais référence à ces deux gendarmettes de Collobrières... Tu as raison de dire qu'un monde sans Police ni gendarme serait aujourd'hui comme hier, totalement utopique... L'homme reste le plus grand prédateur de l'Homme... Bien triste tout ça, surtout quand on sait que ces gens-là ne sont pas bien aimés du public que nous sommes, car faut dire la franche vérité, par obligations gouvernementales et par manque de moyens, on ne les voit que pour nous allumer pour fautes de conduite ou de parking et bien peu quand on a vraiment besoin d'eux. Je connais bien le problème, trois policiers dans ma ville qui couvrent tout le pourtour de l'Etang de Berre ! C'est peu pour éteindre les feux de la violence... Mais, faut-il pour autant leur jeter la pierre et les considérer comme des machines non-humaines ! ? Les gens oublient et merci de le rappeler, qu'ils sont avant tout des Hommes et des Femmes, des papas et des mamans, qui font ce qu'ils peuvent pour faire que notre monde ne soit pas totalement anarchique ! Merci pour les gendarmettes et certains de mes collègues de la partie... Bonne fin de week-end, Peache ! Mistouline

    3
    Dimanche 24 Juin 2012 à 05:13

    Quant a votre article vive le modele democratique !!!! 

    Je crains de ne pas bien comprendre le sens profond de votre observation, qui est, me semble-t-il, un tantinet ambigu....

    2
    Dimanche 24 Juin 2012 à 01:06

    Bonsoir Mr peache je vous remercie de vos passages sur mon blog .

    Quant a votre article vive le modele democratique !!!!

    Bonne soiree

    ni hao

    1
    Vendredi 22 Juin 2012 à 18:19

    Coucou,

    Tout d'abord un grand merci pour avoir si gentiment commenté sur mon livre d'or, cela m'a fait grand plaisir. Je me permets de te tutoyer, tu es Lorrain comme moi et de quel région ? Moi je suis originaire de Nancy mais j'ai vécu plutôt à Metz et ses environs et j'habite la Réunion depuis 1995.

    Merci infiniment d'avoir rendu hommage à ces femmes courage qui ont perdu la vie, c'est une terrible tragédie et de tout coeur je présente mes sincères condoléances à leurs familles et leurs proches. Je te souhaite un bon WE. Amicalement.

    Fany de la Réunion

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :