• mon Père

    Ce soir, je pense à mon Père.
    Sans raison particulière,
    Comme ça, comme tous les jours.
    Depuis près de cinquante ans,
    Presque à chaque instant,
    Chaque jour,
    J'essaie de me souvenir
    De ton visage, de ton sourire,
    Mais, à la mesure du temps qui passe,
    Malgré tous mes efforts, ton image s'efface,
    Lentement,
    Inéluctablement.
    Pourtant, jours après mois,
    Je sais que tu marches près de moi,
    Et cet étrange mirage
    D'une ombre sans visage,
    Dont le sens le regard
    Accompagnant mes pas,
    Me donne la certitude bizarre,
    Troublante,
    Et rassurante,
    Que tu veilles sur moi, Papa. 


  • Commentaires

    3
    Lundi 19 Juin à 12:05

    Un bel hommage à ton père.Le mien est parti jeune, mais le souvenir est heureusement vivant;

    Bonne semaine.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 19 Juin à 07:54

    Bonjour Peache, tu remues le couteau dans la plaie de mon coeur, moi qui n'ai jamais connu mon père. Ca doit être si bien d'en avoir un.

    Kisetoj Peache des isles, bonan semajnon.

    1
    Lundi 19 Juin à 06:51

    Je crois que nos parents ne nous quittent jamais, ils vivent toujours au fond de nous même

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :