• Marchands de Parole ( suite )

    Marchands de Parole ( suite )       L’Association choisit donc parmi ses membres ceux qui étaient en mesure d'imprimer, d'éditer et, surtout, de vendre la parole. Quelques uns remplissaient les conditions, qui, bien qu'exigeantes, n'étaient pas draconiennes, la condition sine qua non pour obtenir l'imprimatur étant de n'imprimer que la parole autorisée par les détenteurs officiels, ce qui, tout compte fait, entrait naturellement dans les capacités de chacun des candidats , puisqu'ils étaient parties intégrantes de l'Association.
           Des livres furent donc écrits, plus ou moins bien, avec des sujets plus ou moins Marchands de Parole ( suite )intéressants. Ces derniers points n'avaient qu'une importance toute relative, puisque seul importait le bénéfice susceptible d’être retiré de l'opération. Ils furent diffusés sur Erato, mais le nombre de lecteurs intéressés était restreint, en raison de la faible densité de la population. De plus, les Eratiens interdits de parole ne manifestaient qu'un intérêt très limité pour la lecture des dits livres. Et surtout, par négligence ou insouciance, les orateurs autorisés n'avaient pas pris la précaution de faire voter une loi rendant obligatoire, sinon la lecture, tout au moins l'achat de leurs œuvres. La diffusion des livres s'en ressentait, et les bénéfices étaient maigres, d'autant plus que leur ventilation provoquait d'âpres discussions entre les auteurs.
          Heureusement, Erato , bien qu'astéroïde isolé, faisait partie d'une constellation dont l'éloignement rendait la générosité plus active, ce qui lui permettait de vivre sur un grand pied, dans une sécurité relativement rassurante. Et bien entendu, les marchands de parole Eratiens n'eurent de cesse d'être connus, sinon reconnus, dans la constellation mère.
           Dans ce but, ils intriguèrent sollicitèrent qui de droit et obtinrent du dispensateur local Marchands de Parole ( suite )de prébendes des subsides intéressants, qu'ils utilisèrent habilement, et en toute discrétion pour éviter toute ingérence dans leurs affaires. Il faut bien admettre que le voyage dans la Galaxie, bien que se faisant en toute sécurité, n'était pas mince affaire, en raison des changements de navettes spatiales, des attentes de correspondances qui généraient de gros frais, de la durée des transports et des glorieuses incertitudes qui régnaient dans l' organisation des divers festivals.
           En outre, à l'arrivée, l’extra galactique origine des visiteurs et celle des hôtes n'étaientMarchands de Parole ( suite ) pas toujours compatibles, et la possibilité d'obtenir un stand bien placé pour exposer les œuvres pas toujours très évidente. L'hébergement des exposants, parfois proposé chez l'habitant, ne répondait pas toujours aux aspirations des visiteurs, qui souhaitaient plutôt une visite libre des estaminets et des divers lieux de culture locaux, se terminant en hôtel intergalactique de grand luxe, ce que l'importance des allocations reçues permettait, voire exigeait.

            Ils entreprirent, grâce aux généreuses et peu curieuses autorités, de longs, fréquents et coûteux voyages, pour se rendre en nombre à toutes les manifestations culturelles dans lesquelles l'attrait que pouvait offrir leur insularité était susceptible de permettre l'extension de l'emprise de leur dialectique,
    Marchands de Parole ( suite )       Ils obtinrent ainsi une notoriété, qui, sans trop encombrer l'espace culturel de la constellation, permit néanmoins à leur ego, qui n'en demandait pas moins, d'atteindre un degré supplémentaire de satisfaction.
           Mais les voyages avaient donné des envies d'ailleurs et des goûts de luxe aux marchands de Paroles, et, bientôt, les opportunités localesMarchands de Parole ( suite ) ne suffirent plus à satisfaire leurs aspirations, d'autant plus que les
    bénéfices n'atteignaient pas, en raison du petit nombre de clients, les sommets espérés.
           Car, bien entendu, les appétits des Marchands de Parole avaient progressé proportionnellement aux distances qu'ils avaient parcourues dans la Galaxie lors de la quête de leur Graal.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :