• lien

    lienIl y a quelques jours, une dizaine de garçons et filles discutaient sous un arbre dans le pays Ajië Aroö, près de Houailou, village connu des kanak sous le nom de Wawilu.
    Ils échangeaient sur leurs origines. L'un d'entre eux dit à son voisin :
    """Toi, par exemple, tu es métis arabo-kanak, puisque deux de tes grands parents sont nés en Algérie.
    """Pas du tout, répondit le garçon, mes grands parents sont européens, mais ils sont nés en Algérie. Mon père aussi y est né, et ma mère est de Houailou. Je suis donc métis européen-kanak.
    Bien sûr, répondit le premier, algérien, européen sont presque pareils les deux étant blancs.
    Mon propre arrière grand-père était indonésien, ma grand mère anglaise, mes parents métis kanak anglais nés à Houailou. Je suis donc quarteronne dit une jeune fille.
    Le premier, reprenant la parole, précisa être l'arrière petit fils d'un marin anglais et d'une jolie jeune fille Kanak.
    Et ainsi de suite.
    Chacun d'entre eux dit son origine . Et tous constatèrent qu'ils étaient tous plus ou moins métis.lien
    Pendant quelques minutes filles et garçons restèrent silencieux.
    Subitement, comme si il avait eu une illumination, l'un s'écria :
    """Mais alors , aucun d'entre nous n'est un vrai kanak !""""
    Après quelques moments de de silence, un autre, d'une voix convaincue, tranquille et presque inaudible, dit, comme si il se parlait à lui-même :
    """ Cependant, nous avons entre nous le plus grand lien : nous parlons la même langue Ajië Aroö. Ici, ce lien nous relie à tous. Notre langue nous vient de nos ancêtres . Par cela, nous sommes reconnus, nous connaissons la coutume de notre tribu, nous savons que notre terre de naissance est la mère de nos familles. Pour toutes ces raisons, nous avons l'indubitable droit de dire: Je suis Kanak !!"""
    Cette discussion met en évidence la douloureux questionnement qui perturbe les pensées de tous les mulâtres, métis et quarterons à travers le monde. Je connais cela par mes petits enfants, métis eux aussi.
    Quelques fois, je leur dit que le métissage a créé les vrais citoyens du monde, que chacun d'entre nous est métis, et qu'enlien tous les corps coule le même sang.
    Quand ma voisine, grand mère d'un des jeunes gens me raconta cette anecdote, je pensai à l'Espéranto, qui devrait être un lien entre tous les hommes.
    Comme cette dizaine de gamins de Wawilu, tous les européens pourraient être liés par langue, même si ils viennent de beaucoup d'origines, ethnies et évidemment pays.
    lienSi quelques jeunes gens vivant sur petit point sur la carte de l'Océan Pacifique le peuvent, pourquoi beaucoup de gens vivant sur la continent Européen en seraient incapables ?
    Est-il possible que les jeunes de Wawilu soient plus mature ? Je ne crois pas, je pense qu'ils ne sont pas encre pollués par l'argent, le pouvoir et autres politicailleries.
    Car il n'est pas juste de laisser l'anglais tenter, essayer et encore essayer d'être la langue mondiale, pour évidemment faire des anglo-américains les plus puissants de la Terre, au détriment de tous les autres.
    Et, encore plus évidemment devenir la banque de l'humanité.lien
    Pour finir, chaque espérantiste doit travailler pour diffuser l'Espéranto. Beaucoup de moyens , comme la persuasion,  l'éducation et même l'action politique, etc,  sont utilisables pour atteindre ce but .
    On a le droit de rêver, n'est-il pas ?

    photos :lecriducagou.canalblog.com    ; edmusicale.free.fr  ; www.routard.com ;videotheque.cnrs.fr ;www.bertin.biz 


  • Commentaires

    3
    Samedi 13 Septembre 2014 à 07:31

    Avec l'amour comme étendard il faut parler la langue du cœur, les peuples aspirent à la paix, mais les politiques, banquiers et autres gourous ne voient pas cela d'un bon œil, ils ont besoin de la discorde pour asseoir leur royaume

    bonne journée

    amicalement

    Claude

    2
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 21:54

    il est une expression : connerie humaine, qui m'interpelle à mes yeux les cons qui ont l'incurable inaptitude à vivre avec tout le monde ne sont pas humains......Mais comme disait Lautner, les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait!

    1
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 20:08

    Cette histoire te fait penser à tes petits enfants, moi, elle me fait penser à mon fils, métis si souvent insulté (t'as de ma moquette- ou du Velcro- sur la tête, t'es un sarrasin, on sait pourquoi ta mère aime les noirs......Etc....) et elle me fait aussi penser à ma propre expérience, et à tout ce que l'on a pu me reprocher pour avoir aimé son père, martiniquais .... Figure-toi que pour certains blancs, je ne suis plus une vraie "blanche".... Enfin, je te rassure tout de suite, ça ne m'empêche pas de dormir, mais la connerie humaine n'en finit plus de m'étonner....!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :