• Liberté! que de crimes sont commis en ton nom !

     

          Il y a quelques temps, quand Maurice Druon a rejoint les chasses éternelles  des Bon jour !poètes et des gens de bon sens, j’avais fait allusion  à son Chant des Partisans, en précisant  que le mot partisan s’applique à ceux qui sont de notre bord et le mot terroriste aux partisans de l’autre bord.
          Aujourd’hui, j’ai reçu un texte  relatif au respect que nous devons aux hommes qui se battent en Afghanistan. Il  n’a trait qu’aux soldats français. Ce qui se conçoit puisqu’il aurait été  écrit par une mère  française. Mais une mère russe, américaine, afghane, anglaise ou de n'importe quelle nationalité aurait pu écrire exactement la même chose.
         Des garçons ont trouvé la mort au cours de la deuxième guerre d’Afghanistan. Bon jour !
        La première commença en  1979, quand l’Urss a voulu conserver son influence dans la région, et a donc, avec une  logique politique imparable, envahi l'Afghanistan.
         Au nom, bien entendu, de la Liberté.
        C’était encore la guerre froide, à cette époque, et les Etats-Unis  ont  bien entendu apporté leur aide à ceux qui luttaient contre les russes ( les mudjahidins ). 
         Au nom de la Liberté.
         Cette guerre  s’est terminée  en 1989. Sans avoir apporté la Liberté à qui que ce soit.
        En octobre et novembre 2001,  en représailles aux attentats du 11 septembre à New Bon jour !York, les Etats-Unis,  et plusieurs de leurs alliés, dont la France, ont envahi l’Afghanistan. 
         Au nom de la  Liberté…
         Depuis 1979, en Afghanistan, tout le monde se bat pour la Liberté.     
        Enfin chacun pour la sienne, qui est évidemment considéré comme de l’esclavage par les autres.
         En attendant, à ce jour, 1 519 militaires  de toutes nations ont été tués , et à peu près 15 000 personnes , les comptes étant nettement moins bien tenus pour les civils afghans. 
         Il faut aussi tenir compte des 14 000 russes et  des 1 250 000 afghans victimes de la première guerre.
         En gros, cette recherche de   la Liberté a tué à peu près 1 260 000 afghans, et 160 000 militaires. Un million quatre cent vingt mille personnes.  Les populations intra muros de Marseille et Lyon.
          Et ce n’est pas fini, car cette damnée Liberté se fait attendre. 
          Par tout le monde. 
         Bien que rien ne puisse les justifier,  j’espère que les responsables  de ces horreurs ont de bonnes raisons, car,  au jour du jugement dernier, les explications seront  trèsBon jour ! attendues. 
          Par ceux qui se croyaient  libres et ceux qui ne le sont toujours pas.
        Depuis plus de trente ans,  les grands chefs se succèdent  et tiennent des conférences sur ce mot   Liberté  dont ils n’ont aucune notion du sens.  Et en attendant, les petits des deux camps  continuent à s’étriper allègrement.   
          Et à mourir  .
          Pour la Liberté ? Ou .....Pourquoi ?

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Bernard Rousseau
    Samedi 20 Février 2010 à 16:15
    La liberté fait toujours le bonheur des marchands d'armes et des pétrorenifleurs.
    1
    hem
    Samedi 20 Février 2010 à 10:36
     de tous temps, en tous lieux, cette liberté si chèrement défendue fut toujours le point de départ de violences, de tueries, d'abérrations !   

    chacun croyant ou faisant semblant de croire au bien fondé de SA  "vérité"

    ne portons nous pas, chacun d'entre nous, un peu de cette resposabilité ?

    quand les hommes se rendront compte que seul le dialogue peut nous sauver de ces sauvageries ?
    quant aux "grands" de ce monde ils excipent toujours qu'ils sont les défenseurs de la liberté !!


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :