• lettre à un quidam

    Lettre à M. Jean Pierre, Minaudier aux bons soins des éditions le Tripode,

    Monsieur
    lettre à un quidamFoin de minauderies, il n'est point dans ma nature d'accepter les injures gratuites et injustifiées de la part de quidams impudents, qu'il fussent bêta ou lambda voire pensent être l'alpha et l’oméga de la culture.
    Hors donc, je viens ici vous entretenir de vos propos, parus à la page 19 de votre livre " La Poésie du Gérondif". En cette œuvre qui se veut spirituelle - et l'est parfois, il m'en faut convenir - vous expliquez au lecteur vos affections grammaticales, ce qui pourrait être signe de grande culture . Mais, car, vous remarquerez que si je vous ai ci-avant décerné quelque fleur, il y a un mais, de quel droit, de quel esprit saugrenu faites vous état en qualifiant, sans pudeur, ni mêmelettre à un quidam le plus élémentaire respect pour son travail titanesque, M. Zamenhof de grotesque et de hideux, voire de producteur de patois latin dégénéré.
    Pour votre gouverne, si tant est que vous acceptiez un avis différent du vôtre, je vous informe, à toutes fins utiles, que l'Espéranto, bien plus que le lituanien ou le danois, est parlé , lu et écrit par une dizaine de millions de personnes, dans tous les pays du monde, de la Chine au Nunavut, en passant par les Philippines, Zanzibar, Andorre et même la France .
    A moins que vous ne considériez Jules Verne, Umberto Eco, Élisée Reclus, ou votre lettre à un quidamcollègue enseignant et grammairien André Cherpillod , et tant d'autres génies, comme d'aimables hurluberlus voire de doux dingues, vous ne pourrez que reconnaître que votre qualification de l'Espéranto - permettez à mon indignation de me répéter - de hideux et de grotesque, n'est pas la plus brillante idée qui ait germé dans votre grammatical esprit.
    J'admets, et, si vous avez le moindre petit souffle de bonne foi, vous serez bien obligé d'admettre aussi, que la grammaire de l'Espéranto permet d'apprendre cette langue sans difficulté. Et son but n'était et n'est toujours pas de torturer les neurones des vrais gens, (ceux qui ne font pas de bruit littéraire mais permettent vraiment au monde de continuer à fonctionner ) mais seulement de les aider à communiquer pacifiquement.
    Et permettrait de fort substantielles économies, par exemple au parlement Européen, où quelques espérantistes suffiraient pour remplacer efficacement les très onéreux bataillons d'interprètes et de traducteurs qui sont hélas indispensables pour que les parlementaires des 28 états membres puissent presque s'entendre.
    Je ne professe qu'un très relatif intérêt pour les plus ou moins tortueuses circonvolutions des diverses grammaires dont vous vous délectez. Mais j'ai été élevé dans le respect des opinions des autres, et je ne me permettrais pas de prétendre que vos propos démontrent la moindre hideur ou la plus petite bouffonnerie. Quoi que...
    Par contre, je m'élève, et s'élèvent aussi tous les Espérantophones du monde contre votre insultante appréciation de ce qu'ils considèrent comme un moyen de communication, de compréhension et par conséquent de paix.
    Mais il faut bien admettre que tous les tyrans et tyranneaux, de hitler à staline, enlettre à un quidam passant par mussolini, batista, franco et tant d'autres monstres ( sans majuscule, ces nobles lettres n'allant qu'à ceux qui les méritent ) ont poursuivi, condamné et même exterminé de nombreux espérantistes, car ils craignaient la propagation de leurs idées pacifistes.
    Loin de moi l'idée de vous assimiler à ces dégâts collatéraux de l'humanité, mais j'en aurais presque eu la tentation lors de ma première lecture.
    Vous souhaitant bonne réception et une meilleure acceptation des idées de vos contemporains, je vous salue d'un simple mais distant
    Cordialement.

     

    photos :en.wikipedia.org ; mail.colonial.net ; fr.wikipedia.org ;francophonie-avenir.com


  • Commentaires

    2
    Lundi 8 Septembre 2014 à 21:27

    J'ai visité un autre blog aujourd'hui où il était question de Frida Kahlo qui séjournant à Paris, avait vite compris que les "intellectuels parisiens" n'étaient que des bouffons imbus de leur personne. Et je suppose que ce monsieur Minaudier en est un...

    1
    Lundi 1er Septembre 2014 à 08:36

    La première qualité d'un esprit éclairé est le respect des autres formes de pensée, certains noircisseurs de papier feraient bien de réviser leurs classiques avant de tirer à boulets rouges sur ce qu'ils ne comprennent pas

    bonne journée

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :