• Le pâtre et le mouflon

         En un pâquis miteux un pâtre maigre et long,

    Houppelande de laine en haillons déchirée,

    Haranguait en ces mots quinteux un mouflon

        Bien moins maigre que lui qu'il avait rencontré:

    Je me meurs de faim, grande est  ma misère

    Je ne serre plus un liard en mon escarcelle

    Et je devrai tantôt me nourrir de terre

    Ou croquer icelui ou festiner d' icelle.

    Ma panse te veut rôti ou peut-être braisé.

    Cela me fait déplaisance, mais  au moutier 

    L'Abbé, gourmé,  bute à céans expédier

    Ses sicaires m'estourbir si je ne puis cracher

     A l'esquipot la dîme pour grossir son pouillé.

    Et donc tu passeras, hélas,  quoi qu'il advienne,

    Par sa casserole ou bien par la mienne.

    Que me bailles-tu là, lui bêla le mouflon

    Es-tu sourdaud et aveugle, niquedouille et nicaise

        Sais tu pas que sur le royaume est la révolution?

        Que prêtre ni abbé, si j'ose dire, à Dieu ne plaise

    Ne pourra plus venir pilloter tes doublons

    Si tant est qu'un jour il y en eût en ton bissac?

    Holà, l'animal, dit le pâtre au mouflon,

    Que patelines-tu, mécréant ? Vide ton sac !

    Tu blasphèmes, le Père Abbé a raison,

    Puisqu'il prend soin de mon âme!

    Et pour couper court à la péroraison,

    De sa pochée il tira une lame,

    Et sans baguenauder, d'un seul coup,

    Du mouflon il  coupa le cou.

    Moralité

       

    Il faut être bête comme un mouflon
        pour croire  qu'un pâtre affamé,même pieux, hésitera
        Entre un gigot bien rond
        Et  un abbé, même gros et gras


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    hem59
    Lundi 13 Juillet 2009 à 10:24
    es tu le descendant de Jean de la Fontaine, chantre des chroniques irrégulières ?
    où diable vas tu dénicher toutes ces idées ?
    ne pouvais tu pas dire comme le commun des mortels  :
    ventre affamé n'a point d'oreilles !!!

    continue de nous charmer et puisse tes vacances bien se passer
    1
    el mektoub
    Lundi 13 Juillet 2009 à 09:44
    même en vacances il a les neurones qui se percutent tant et tant, qu'il s' en vient parbleu à parler françois!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :