• le meilleur

    le meilleurL'humain, qu'il soit sportif, retraité, étudiant, employé, politicien, actif ou feignant, amoureux , maigre ou vieux, jeune ou gras, tout comme l'hidalgo, le griot ou le gadé-zafè, en somme le quidam lambda cherche à chaque instant à être le meilleur, celui qui court le plus vite, qui travaille le plus ( le mieux, le plus longtemps, ou même le moins ..).
    Comme si sa vie dépendait de son classement par rapport à ses contemporains, voire ses ancêtres et même, dans quelquesle meilleur cas extrêmes, ses descendants. Au point qu'il a créé des rencontres, des matches, des Jeux, des épreuves violentes parfois, pour le savoir. Et quand, par un concours de circonstances, ou à force de travail, de privations, de souffrances même, il parvient enfin à atteindre son pinacle, tous les autres voulant prendre sa place, il doit recommencer .
    C'est ainsi, à mon avis, qu'est née la notion de compétition.
    Le mouvement perpétuel, en somme. M. Darwin avait raison, l'évolution est permanente. Si on considère que la course à la première place peut être considérée comme une évolution, évidemment !
    le meilleurSouvenez-vous, à l'école, les bons points , les colles, les devoirs, les leçons et parfois le bonnet d'âne, les galères pour être le (la) premier (e) de la classe, être le (la) premier (e) du canton au "certif", la mention au bac et toute cette sorte de primauté sur "les autres".
    Les premiers seront les derniers, disait-Il en marchant sur l'eau.
    Mais depuis ces fortes paroles, pourtant claires et prémonitoires, nos anciens ont quand même cherché le podium, couru et couru encore pour être le premier, le meilleur, et nous poursuivons imperturbablement cette voie. Vanitas vanitatum etle meilleur omnia vanitas, disait l'Ecclésiaste, en hochant la tête .
    Mais ne voulait-il pas, lui aussi, être le meilleur ? Car, finalement, les prophètes de tout poil, les évangélistes, prédicateurs et autres gourous ne sont, comme nous, que des hommes, et donc des concurrents se bousculant pour être le premier au Paradis, au Walhalla, au Nirvâna voire au pays des chasses éternelles.
    Nihil novi sub sole, n'est-il pas ?
    Je vous quitte, il faut que je me dépèche pour être le premier au bureau du PMU.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    rose desvents
    Dimanche 19 Août 2012 à 01:01

    Merci pour votre passage sur mon blog, votre article est très bon c'est vrai que l'on voudrait être le meilleur partout, une seule voie est écrite pour chacun suivpns là.


    Avez-vous gagné aux courses ??????


    Bonne journée à bientôt


                                    Anne-Marie


         25pjrssb

    1
    Vendredi 17 Août 2012 à 09:41

    Tu vois que je ne suis pas pessimiste, chacun veut être le meilleur dans son domaine et pour se faire il écrase les rivaux, il existe une autre voie, qui est écrite et non suivie, ce n'est pas du pessimisme, c'est juste une constatation

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :