• Le coucou et les voyageurs.

     

         Il y a quelques mois, je vous avais entretenus de la façon d’agir d’un pape Bon jour !et d’ un président  qui avaient commis  des actes démontrant leur total manque d’estime pour les populations qu’ils sont censés diriger ( pour mémoire, la réintégration sans procès d’excommuniés pour l’un, l’éviction de préfets pour  cause de manif désagréable  pour l’autre). 
         Il est de par le monde , bien des pays, bien des régions,  bien des îles  qui ont aussi la chance insigne d’avoir aussi un gouvernement. Bien local, évidemment.
         Et ces gouvernements  ont un président, qui grâce à cette fonction, voyage  régulièrement ( et souvent ). Aux frais des sujets , bien entendu.
         Voila bien peu d’originalité, direz vous.  
         Et vous aurez raison, mais ce  qui provoque  l’ire, que dis-je le ressentiment, des sujets (en l’occurrence,  le mot est juste ) dudit président,  c’est l’attitude de cette sorte d’espèce de vice-roi imbu, sinon investi, de la puissance nationale, pour qui le menu fretin , constitué  par les habitants, est roupie de sansonnet de troisième choix, sauf, bien sùr en période électorale. 
         Pour vous donner un exemple de ce mépris gouvernemental, je m’en vais vous conter une anecdote croustillante.
         Il a quelques temps, un couple de bons citoyens s’envolaient à bord de laBon jour ! compagnie aérienne locale, a leurs propres frais, bien entendu, s’étaient installés tranquillement à leurs places,  quand une hôtesse, tout sourire au vent se pencha sur eux et, avec l’air bien compatissant, bien propre sur lui, de ceux qui veulent faire croire qu’ils essaient de soulager l’humanité souffrante, leur demanda si ils accepteraient de changer de place, afin de  permettre à  une famille de voyager unie.
         Pleins  d’empathie pour leurs contemporains dans la peine  et heureux de rendre  service aux familles désunies, ils acceptèrent  illico et s’allèrent asseoir quelques sièges plus loin .
         Et alors, me direz vous, qu’y a-t-il là de si étrange que tu en fasses une rubrique ?
         Voilà, voilà, ne soyez pas impatients, ça fait attraper des ulcères à l’estomac.
        Bon jour ! Hors donc, quelques instants plus tard, ils virent arriver le chef du gouvernement local, accompagné de son journal pour toute famille. Cet éminent personnage s’installa confortablement sur les deux sièges abandonnés  à la demande de la traîtresse hôtesse, bien que son gabarit maigriot ne nécessitât point autant de place. Et le voyage  commença.
          A l’arrivée, le voyageur  déplacé, se sentant pris pour ce qu’il n’était pas,Bon jour ! de leva et s’approcha  du coucou ( l’ oiseau qui occupe le nid des autres.. ) et lui demanda,  avec toute la politesse, la réserve et l’humilité  que se croit dues un tel personnage, si il n’était pas gêné d’avoir fait émigrer deux voyageurs juste pour avoir un peu plus de confort.
          Ledit éminent personnage se redressa,  le toisa de toute sa taille, et, sans même daigner sourire, sans un mot ,  s’éloigna, drapé dans ce qu’il devait  croire être sa dignité, sans doute surpris qu’un simple quidam  de base, ne faisant même pas partie de l’élite politicienne du pays, osât ainsi s’adresser à sa Majesté, ou plutôt, république oblige (  mais c’est dommage ), à son Eminente Altesse Gouvernante.
          Instantanément, le déplacé pensa  au célèbre ” casse toi pauvre con ” lancé par un autre président et eut envie d’avoir une réaction brutale. Mais c’était un homme  intelligent. Il ne fit donc pas de scandale, car, comme ladite arrivée se faisait, comme de bien entendu, en territoire étranger, il avait, lui,  un  profond respect pour l’image de son pays.
         Mais il se  déclara in petto qu’il était important que les agissements pour le moins grossiers de ce  quidam gouvernemental devaient être connus de tous, Bon jour !afin que, lors  du prochain scrutin, le choix   des électeurs se fasse en connaissance de cause.
         De toutes manières, le coucou avait d’ores et déjà perdu un certain nombre de voix.
         Mais évidemment, ce genre d’exaction n’est pas possible chez nous. Nous sommes bien trop civilisés.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    12
    Samedi 12 Décembre 2009 à 12:14
    lointain le jour, hélas!
    11
    peache Profil de peache
    Vendredi 11 Décembre 2009 à 21:11
     comme de juste, comme toujours, jusqu'au jour où ...
    10
    Vendredi 11 Décembre 2009 à 13:43
    je ne t'en demande pas les suites je sais qu'il ne peut y en avoir eues.
    9
    peache Profil de peache
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 20:39
    Je te remercie de ta sollicitude vis a vis de mon audace, Kamarade. Mais ce fut fait  par la victime du coucou. 
    8
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 14:51
    et tu ne l' as pas fait savoir dans la gazette locale à laquelle tu dois bien contribuer?? si tu n'oses pas donne-moi l' adresse et je l' enverrai.
    7
    peache Profil de peache
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 12:27
    il venait d'être élu en mai 2009....
    6
    el mektoub
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 09:29
    et,  il a été réelu le gars?
    5
    peache Profil de peache
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 05:37
    du président du gouvernement de la Nouvelle Calédonie, Gomes, Philippe
    4
    el mektoub
    Mardi 8 Décembre 2009 à 10:02
    Oui d 'accord mais qui est ce "personnage"??
    3
    peache Profil de peache
    Mardi 8 Décembre 2009 à 02:29
    il ne s'agit pas de moi, mais d'un couple de miens amis .
    2
    hem
    Mardi 8 Décembre 2009 à 00:05
    que faisais tu dans cet avion ?
     et pourquoi as tu osé ce crime de lèse "majesté" ?

    je sais ! je sais ! tu n'es pas du genre lèche bottes   !!!

     mais enfin pour qui te prends tu d'oser ennuyer cet illustre personnage  ?,,
    1
    el mektoub
    Samedi 5 Décembre 2009 à 13:28
    des noms des noms, et puis ôte -toi des genoux du père Noël, tu vas l' asphyxier
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :