• le bonheur, mais à tout prendre, qu’est-ce ?

    En cette saison, les vœux pleuvent sans discontinuer.
    Tous parlent de bonheur. 
    En philosophie, on dit que le bonheur est un état de satisfaction complète stable et durable. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux. Une joie intense, qui ne dure pas n’est donc pas le bonheur. Un plaisir éphémère non plus. Le bonheur est un état global. L’homme heureux est comblé.
    Pour Kant, le bonheur est un concept indéterminé, entièrement subjectif : c'est un idéal de l'imagination et non de la raison, tandis que pour Nietzsche, la première condition au bonheur est la capacité d’oubli.
    Loin de moi la prétention de discuter ces éminents personnages, bien que je ne sois pas trop d’accord avec leurs assertions.
    Il est vrai qu’ils parlent du bonheur en tant qu’idée, notion ou conséquence.
    Peut-être, au fond, parce que, vieux petit bonhomme ( ou petit vieux bonhomme, expression qui a une autre signification...), ma petite expérience, issue d’une vie déjà longue, d'un peu de culture, de beaucoup  de voyages et de contacts humains ( humain étant pris ici dans le sens général, pas dans le sens "compatissant "…) mon expérience, donc m'amène à une vue un tantinet nuancée de celles de ces grands penseurs.  
    En parodiant Cyrano, on pourrait dire "" Est-ce l’amour,la fortune, la santé, la joie, la folie , l’utopie?
    Bien sûr, tous ces "ingrédients" entrent dans la félicité.
    En théorie.
    Parce que tous ensemble, ces "ingrédients" se contrarient, se jalousent, se bousculent et finalement le bonheur espéré, à peine entr’aperçu, se dissipe dans les brumes des réalités de nos vies.
    N’étant que communément exceptionnel ( cf mon article exceptionnellement comme les autres du 9 janvier 2017), je crois, moi, ( ce n’est que mon avis, et je le partage avec vous si cela vous chante ) que le bonheur est fait d’instants furtifs, de menus plaisirs, vous savez, tous ces petits riens qui amènent un sourire, même à peine esquissé, sur nos lèvres.
    Comme, par exemple, pour n’en citer que quelques uns : écouter l’eau qui chauffe pour le café commencer à chanter sa promesse de plaisir, un rayon de soleil entre les nuages, une pluie tant attendue qui régénère le jardin, un oiseau qui grappille quelque graine égarée sur le bord de la fenêtre, une partie de carte gagnée, un beau mot trouvé au scrabble, un quatre à la suite réussi, une place de stationnement tout près du magasin, un instant passé à écrire à des gens qu’on aime, un autre à lire leur réponse, une épouse, un mari qui vous frôle le cou d’un léger baiser, un enfant qui dort, un autre qui joue avec le chat, un chien qui pose sa patte sur votre genou, un bonjour dit de bon cœur, le sourire d’un ou d’une inconnue dans la rue, un signe amical de la main, une main rassurante posée sur une épaule, un silence complice, un coucher de soleil sur la Mer de Corail, un train qui part à l’heure, un con qui s’améliore. Kaj tielplu (1) comme on dit en Espéranto
    La liste est infinie.
    le bonheur, mais à tout prendre, qu’est-ce ?Mis bout à bout, ils constituent une trame qui permet de supporter tous les inconvénients et contrariétés inhérents à nos vies.
    Tous les jours chacun d’entre nous les vit, mais peu en profitent, et n’ont pas la chance de les remarquer et donc d’en jouir.
    Il y déjà bien longtemps que je profite de ces instants anodins - et gratuits - et cependant si importants , et croyez moi, je suis un homme heureux.
    Alors....

    (1) et ainsi de suite 

    imges : youtube.com ; lescitations.weebly.com ; tiji.fr

     

     


  • Commentaires

    3
    Jeudi 11 Janvier à 09:13

    dans une vie il y a des instants de bonheur c'est certain, mais le bonheur est un état que l'on peut même partager....

    Ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants exprime ainsi le bonheur familial....

    Bonne journée.

    2
    Jeudi 11 Janvier à 08:27

    Bonjour Peache, ça me fait plaisir que tu aies re posté en article ce que tu avais mis en commentaire sur mon blog, parce que c'est très beau et très juste, merci.

    Merci aussi à Claude pour son joli commentaire, vous êtes deux hommes heureux, c'est tellement rare que ça fait du bien.

    Kisetoj à vous deux. smile

    1
    Jeudi 11 Janvier à 07:14

    Comme je le dis assez souvent, le bonheur n'est pas un objectif à atteindre dans une vie, c'est le chemin de la vie, il suffit de l'emprunter et comme tu le démontres si bien, de cueillir dans chaque instant le bonheur qui passe, comme on cueille une fleur et ce n'est qu'à le fin de la journée que l'on peut admirer le bouquet ainsi confectionné

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :