• langue universelle

    Chaque année, au cours de la semaine de la francophonie, dix mots sont mis à l'honneur. Cette année, les communautéslangue universelle langue universellefrancophones d'Europe, d'Amérique , d'Afrique et des Antilles sont impliquées , par des mots venant de leur français.
    Chafouin, dracher, vigousse, tap-tap, ristrette, champagné, lumerotte, dépanneur et poudrerie ont été choisis.
    Cela m'a donné l'idée de pondre quelques textes avec ces dix mots, et de les traduire en français de chez nous.
    Je ne suis pas sûr que je les aurais compris avant d'apprendre la signification de ces mots exotiques.
    En fait, foin de tartufferie, je n'y aurais entravé que dalle.
    Et vous ?
    Il drachait et, descendant du tap-tap, bien champagné, je vis la lumerotte d'un dépanneur . Ce dernier, au visage chafouin ne montrait guère de vigousse à me servir la ristrette et semblait même un peu fada, comme si une poudrerie l'isolait du monde.
    Il pleuvait, et, en descendant du taxi collectif, ayant à son bras une femme superbe, je vis la petite lumière annonçant unelangue universelle boutique ouverte à toute heure. Son tenancier, au visage rusé et fourbe, ne montrait vigueur ni enthousiasme à me servir ce café onctueux et semblait même un peu simple d'esprit, comme si une tempête de neige poudreuse l'isolait du monde.
    Depuis le tap-tap , ce fada au visage chafouin mais bien champagné avait du mal à distinguer la lumerotte indiquant le dépanneur, où une ristrette bien chaude lui rendrait vigousse et ferait passer la poudrerie qui l'aveuglait pour une petite drache de rien du tout.
    Depuis le taxi collectif, ce simple d'esprit au visage fourbe mais accompagné d'une beauté avait du mal à distinguer la faible lumière indiquant la boutique ouverte en permanence , où un café bien chaud lui rendrait des forces et transformerait la tempête de neige poudreuse qui l'aveuglait en une petite averse de rien du tout.
    langue universelleQuand on est champagné, même en sortant d'un dépanneur a peine éclairé par une lumerotte pendant une poudrerie, il faut être un fada habitué aux draches du nord pour croire qu'une ristrette te donnerait la vigousse, même si le tap-tap qui vient te semble accueillant malgré le visage chafouin de son conducteur.
    Quand on est bien accompagné, même en sortant pendant une tempête de neige poudreuse d'une boutique 24/24 à peine éclairé par une petite lumière, il faut être un simple d'esprit habitué aux averses violentes du nord pour croire qu'un café te donnerait de la vigueur, même si le taxi collectif te semble accueillant malgré le visage chafouin de son conducteur

    photos :fr.jrrtolkien.wikia.com ;www.tv5monde.com, www.images-et-mots.fr  


  • Commentaires

    7
    chrisdulot
    Lundi 7 Mars 2016 à 13:25

    mille excuses pour ce "t" qui devrait être un "s", le problème des impulsifs dont je fais partie c'est qu'ils envoient leurs écrits sans faire de relecture et les fautes de frappe, d'accords, ou autres ne sont plus rattrapables ! tant pis...

    6
    Lundi 7 Mars 2016 à 13:16

    Je ne dirais qu'un mot...époustouflicant !

    Merci pour cet enchantement régional.

    5
    chrisdulot
    Lundi 7 Mars 2016 à 13:15

    Il en va des mots comme des lois, il y en a pour tout mais il en faut encore ! ces décideurs de tout et de rien sont comme les chiens, ils pissent partout pour laisser leur trace ! ont-ils peur aussi de ne pas retrouver leur chemin, rassurez-vous messieurs, mesdames, au bout de notre vie nous seront rendus où nous devions aller !

      • Lundi 7 Mars 2016 à 22:39

        chacun, dans son coin, voit les choses à sa façon, et s'exprime avec les mots qu'il connait, ces mots qui sont fabriqués par les lieux, les circonstances, les événements, par la vie, en somme . Un paysan du Saskatchewan ne vit pas comme un montagnard de Gstaad ou un pêcheur Ivoirien, ils ont des mots différents. C'est ce qui fait leur charme.....

    4
    Lundi 7 Mars 2016 à 12:18

    Sympa ! Je ne connaissais pas ces mots. Bonne journée, Fab

    3
    Lundi 7 Mars 2016 à 08:19

    Bonjour Peache, et merci pour ce sourire de bon matin.

    J'aurais compris: chafouin (nous le disons aussi) dracher (en Franche Comté et en Suisse aussi) , vigousse, ristrette (à cause du ristretto) et lumerette, mais les autres???

    Belle semaine sur ton isle, bises.

      • Mardi 8 Mars 2016 à 03:17

        tap-tap: taxi collectif en Haïti, fada: c'est moi,dépanneur : boutique ouverte très tard au Canada, cet immense pays ou on voit parfois la poudrerie, qui est de la neige soulevée par le vent, ce qu'un congolais champagné, donc influent et bien accompagné ne verra jamais chez lui....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :