• laïcité ! Que d'âneries profères-ton en ton nom !

    laïcité ! Que d'âneries profères-ton en ton nom !Il est presque aussi difficile d'échapper aux innombrables insanités, sottises, exagérations, voire saugrenuteries qui inondent la presse et les ondes voire, hélas, nos conversations de , depuis qu'un nostalgique du monde vichyssois fut outré par la présence d'un voile sur une tête de femme.
    Je ne suis pas centenaire, et il me souvient que, dans les églises catholiques des années de ma jeunesse, les femmes et les filles ne pouvaient pas assister à la messe "en cheveux", sans chapeau, ou foulard sur leurs charmantes têtes.
    En 1789, une des plus importantes conséquences de la Révolution fut, sans conteste, la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen, qui fut inscrite dans la Constitution. Elle fut suivie en 1791 par la Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne, de Marie Gouze , dite Olympe de Gouges .
    Ce dernier texte juridique n'a pas été, lui, constitutionnalisé, peut-être en applicatiolaïcité ! Que d'âneries profères-ton en ton nom !n de quelque machisme révolutionnaire?
    Ce sexisme ne s'appliquait pas à la guillotine, puisqu' Olympe de Gouge et Maximilien Robespierre ont tous deux tâté du couperet!
    Vous avez dit
    égalité ?
    La construction de la République fut longue, et, d'empire en restauration on arriva au 19
    ème Siècle au cours duquel d'énormes bouleversements se produisirent, qui finirent par amener la promulgation le 9 décembre 1905, de la loi de séparation des églises et de ltat .
    Jusque là, les églises, et la chrétienté en particulier, avaient participé activement aux divers gouvernements , et en avaient bien profité, sous tous les régimes .
    laïcité ! Que d'âneries profères-ton en ton nom !Après l'affaire Dreyfus, qui
    constitua une véritable épreuve pour la Troisième République, cette si
    mple affaire d'espionnage étant devenue une crise politique majeure à cause de son caractère antisémite. Cette affaire opposait des idées politiques très différentes.
    C'est ainsi qu'elle participa au plus grand chantier que connut la Troisième République , celui qui permit le triomphe de la laïcité en excluant l'
    église catholique de l'exercicelaïcité ! Que d'âneries profères-ton en ton nom ! de tout pouvoir politique ou administratif. La laïcité est donc seulement , mais totalement, la liberté de conscience religieuse.
    Chacun peut, et c'est le devoir de tous,  de non seulement permettre mais de protéger ce droit .
    Actuellement, ce sont l'Islam et le Judaïsme qui sont l
    es cibles des aigris, et des non pensants de tout poil, qui, incapables d’œuvrer pour un monde sain d'esprit essaient de regrouper leurs insuffisances pour se donner une apparence d'existence.

     


  • Commentaires

    8
    Samedi 15 Février à 14:51

    "...dans les églises catholiques des années de ma jeunesse, les femmes et les filles ne pouvaient pas assister à la messe "en cheveux", sans chapeau, ou foulard…"  

    Je me souviens qu'a tous les vendredis, ici au Québec,  les bonnes sœurs nous faisais faire une visite à l'église pour je ne sais plus qu'elle cérémonie….si on avait le malheur d'avoir oublié notre mantille, les bonnes sœurs nous mettaient un papier mouchoir sur le tête, tenu par une épingle à cheveux. Quelle stupidité !

    Après avoir lu  plusieurs de tes articles et on y trouve des choses bien intéressantes. Merci  

     

     

     

    7
    jeudiCpermis
    Dimanche 10 Novembre 2019 à 18:13

    je pense respect et non provocation

    Après il est compliqué de parler de ça dans un com  mais il est vrai que je suis un peu d'un autre monde où .....nous  serions  tous égaux mais la il y a du boulot beaucoup boulot .....

    bonne soirée et bisous des Ardennes et oui je suis encore en  vadrouille

     

      • Dimanche 10 Novembre 2019 à 23:22

        il est des gens qui respectent, d'autres qui ignorent le sens de ce mot. bonnes emaine bisous

    6
    Samedi 9 Novembre 2019 à 21:31

    "...dans les églises catholiques des années de ma jeunesse, les femmes et les filles ne pouvaient pas assister à la messe "en cheveux", sans chapeau, ou foulard..."

    "dans les églises catholiques, pour assister à la messe", et non pas : dans la rue, dans les transports en commun, dans les magasins, les restaurants, les administrations publiques, les hôpitaux, les écoles... etc... Il y a peut-être là comme un légère différence pour qui souhaiterait la voir... 

      • Mercredi 11 Décembre 2019 à 23:47

        Je crois percevoir une subtile différence....

        Pour qu'un gouvernement ne soit pas en droit de punir les erreurs des hommes, il est nécessaire que ces erreurs ne soient pas des crimes ; elles ne sont des crimes que quand elles troublent la société : elles troublent la société dès qu'elles inspirent le fanatisme ; il faut donc que les hommes commencent par n'être pas fanatiques pour mériter la tolérance.
        Traité sur la Tolérance : A l'occasion de la mort de Jean Calas, 1763 de Voltaire - Voltaire

         

      • Lundi 11 Novembre 2019 à 22:36

        porter un vêtement, quel qu'il soit,  en public est - forcément - ostensible! les supermarchés ne sont pas tous tenus par des "islamistes", et le communautarisme , dans ces cas a surtout un relent financier...comme dit Babacmoi, ces guéguerres de religion sont bien stériles. Je pense qu'elles  permettent surtout a quelques uns de se faire croire qu'ils sont le dernier rempart du Christ . On essaie d'exister comme on peut;

        Comment dit-on pax domini sit semper vobiscum en arabe ? ou en hanouna?

      • Lundi 11 Novembre 2019 à 13:31

        Et alors...?

        Je crois percevoir une subtile différence entre

        d'une part une action individuelle et privée strictement limitée dans le temps et dans l'espace (la durée d'un office religieux et l'intimité d'un lieu de culte) par ailleurs héritière d'une longue tradition chrétienne et tombée en désuétude depuis +/- les années de Vatican2

        d'autre part une l'expression d'un communautarisme totalement étranger à notre culture qui tend à s'imposer dans tous les domaines du quotidien; le voile ostensible dans les espaces publics en est un exemple parmi d'autres, ajoutons la multiplication des produits halal dans les rayons des supermarchés, celle des kebabs ou des "boucheries musulmanes" et des épiceries arabes dans nos rues

    5
    Samedi 9 Novembre 2019 à 09:20

    Quand j'avais 20 ans les musulmanes portaient des mini jupes et pas de voile y compris à Kaboul !

    Débats stériles autour de la religion et de ses guerres.

    Bon samedi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :