• la Loi, c'est la Loi

    la Loi, c'est la LoiIl aura fallu 225 ans et quelques jours pour que la République ( entité féminine par excellence) reconnaisse à ses ressortissantes femelles l'égalité avec ses ressortissants mâles.
    Ne me jetez pas de pierres, ne me vouez pas aux Gémonies, à la roche Tarpéienne, à la guillotine, ni aux galères, mes chères contemporaines.
    Je n'ai utilisé le mot femelle que pour faire pendant à l'imbécile orgueil du mâle qui se croit supérieur.
    Néanmoins, et lexique en plus, je vous demande de remarquer, Ô filles d'Eve, quela Loi, c'est la Loi les tourments et misères cités plus haut sont du genre féminin, ceci soit dit sans aucune arrière pensée, ni vicieuse intention.
    Ce n'est pas moi qui ai rédigé le dictionnaire. Heureusement , j'y aurais mis des horreurs.
    Cette égalité légale, si elle est indispensable, puisque nos contemporains ne comprennent- et encore très mal – que ce qui est obligatoire, n'est pas totale.
    Quelques unes d'entre vous, mes chères, ont réussi à faire dire par la Loi qu'il la Loi, c'est la Loin'existe plus de demoiselles en notre doulce France.
    J'en vois quelques autres qui lèvent la main ( pas le poing, c'est bêtement masculin, ça ) qui lèvent le bras, donc, pour signaler qu'il ne s'agit pas des demoiselles, mais du vocable Mademoiselle.
    Nuance.
    Ce pourtant bien joli mot va devenir presque une injure et dorénavant ( et jusqu'à l'avenir inclus, disait ma grand-mère ) il sera strictement interdit (strang verboten pour les germanophones et mahigpit na ipinagbabawal pour les tagalogophones) de donner du Mademoiselle à qui que ce soit.
    Le clampin ignare, rebelle ou anarcho-macho qui le prononcera devra donc êtrela Loi, c'est la Loi sévèrement puni, puisque toute infraction à Loi doit être sanctionnée . Quelle sera cette sanction ? Ne vous inquiétez pas, l'imagination des censeurs est infinie, ils trouveront bien quelque chose.
    Je suis un citoyen respectueux des décisions de ceux d'en haut, et, la semaine dernière, j'ai écris à mon arrière petite fille pour son anniversaire en lui donnant du Madame , ce qu'elle a accueilli du haut de ses quatre (4) ans avec son sourire angélique, puisque pour elle il n'existe pas de nuance entre les appellations plus ou moins saugrenues attribuées par des gens à d'autres gens.
    Mais je ne suis pas sûr qu'elle n'ait pas eu envie de visser son doigt sur sa tempe...
    la Loi, c'est la LoiLe bons sens est aussi un des nombreux apanages des enfants ...
    Or donc, nous sommes enfin égaux.
    Ce qui n'empêchera pas quelques olibrius de se croire encore les maîtres.
    La nature a horreur de l'uniformité.
    Et l'uniformité est citée comme synonyme d'égalité ( Larousse dixit ) .
    Alors le monde sera-t-il incessamment peuplé de maîtres et de maîtresses ?.... J'avais pondu il y a quelques temps une chronique intitulée "égalité ?!? "(le 7 mars 2009) dans laquelle j'évoquais l'ambigüité de cette si souhaitée égalité....

     photos :zwitt.over-blog.com; allposters.com ; adeledebrief.wordpress.com;legende-beaumont.be; le-jardinoux.net;


  • Commentaires

    4
    Samedi 9 Août 2014 à 04:17

    @Esclarmonde.

    Depuis bien des lustres, la confiance n'est plus de mise dans les sphères à prétentions gouvernementales. Mais, en l'occurrence, c'est le parlement ( issu de NOS votes.... ) qui a pondu cette loi saugrenue. Personnellement, je préférais la formulation  Ma Demoiselle ou Ma Dame, qui avait une connotation courtoise ( au sens médiéval du terme...) 

    3
    Vendredi 8 Août 2014 à 22:14

    Je n'ai personnellement pas confiance en ce gouvernement pour quelque sujet que ce soit pour être franche mais j'ai beaucoup aimé le recul et l'humour dont tu fais preuve à ce sujet. Pour ma part, étant sans doute un peu vieux jeu, j'ai apprécié grandement de me faire appeler "mademoiselle" car c'était signe que je faisais encore jeune et maintenant qu'on m'appelle uniquement madame (et pas à cause de la loi); je commence à m'inquiéter un peu :) par contre, j'ai du annoncer à ma fille que désormais, si un courrier lui était adressé, elle serait appelé "madame.... Ce qui a eu l'air de l'impressionner un peu. Quant au "damoiseau" de Durgalola, pas mal je trouve.... A bientôt

    2
    Jeudi 7 Août 2014 à 14:13

    ça y est donc !!! moi en bonne fille républicaine ... j'approuve yes car pourquoi donner du Mademoiselle et pas du damoiseau ... car mignonnes nous sommes demoiselles, mais vous aussi damoiseaux ! 

    une damoiselle pourtant plus damoiselle (avec le pacs c'est ainsi) ralotait... peut être que Mademoiselle pour celles qui vivent en couples et ne sont pas mariées, c'est un peu rester en jeunesse éternellement, en jeunesse prête à plaire ... 

    Merci pour ce texte et très bonne journée 

     

    1
    Jeudi 7 Août 2014 à 07:30

    que faire des grands? des petits? Des maigres? des gros? Si l'égalité devient parfaite, tout ce qui n'est pas légal sera illégal, et est ce qu'il y aura un age légal? A t-on le droit de différencier jeune et vieux? Enfant et adulte? Si c'est tout ça cette sacro sainte république, il reste quelques décennies à parcourir avant d'y parvenir

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :