• l'appel de Montpellier

         C'est une question très importante. Et la réponse n'est pas aisée. Chacun est libre de choisir son mode de vie, ses amours, sa sexualité  ses opinions politiques, son ou ses lieux de résidence, sans aucune contrainte, interdiction ou approbation d'où qu'elles viennent, en fonction seulement  des mêmes non limites qui sont celles des autres.
         Le mariage,  dans la chrétienté, est fait pour permettre à un homme et une femme de procréer et partant de perpétuer la race humaine. Dans les sociétés civiles, ce même mariage obéit aux mêmes principes, interdisant toutefois, pour causes évidentes de consanguinité dangereuse, le mariage entre frère et sœur, oncle et nièce, tante et neveu, et en général aux ascendants et descendants dans la même ligne.
         Il n’est fait nulle part, dans le code civil français, la moindre allusion au mariage homosexuel. Il n’est même pas fait mention d’une instauration du mariage comme autorisation de procréer. Le fait que notre état civil n’accepte pas ce type de mariage aurait donc tendance à prouver qu’en France, ce qui n’est pas prévu par la Loi peut l’être par un élu de la     République, mais sans référence légale.
         Bien entendu, le but de la question, est de savoir si nous, en tant qu’humains, que citoyens ou simplement que femme ou homme sommes pour ou contre 
         Le Pacte Civil de Solidarité a été créé pour pallier ces questionnements, et bien entendu, il n’a rien réglé
         Car en fait quelle différence cela peut-il faire que deux homosexuels soient pacsés ou mariés ?
         En fait, je crois que  l’exigence d’un mariage aux lieu et place du PACS n’ait pour origine que dans les avantages accordés aux époux en matière d’impôts, de succession etc.
         Bien sûr on me rétorquera que nombreux sont les couples homosexuels souhaitent le mariage pour pouvoir adopter un, voire des enfants.
         Et c’est là que le bât blesse. Car nombreux sont ceux qui  affirment qu’un enfant a besoin  d’un père et d’une mère pour grandir sereinement. C’est vrai. Mais alors que dire des enfants élevés par un père ou par une mère, à la suite d’un divorce ?  D’autres affirment qu’il n’est pas nécessaire d’avoir pour parent un homme Et une femme, et que deux hommes ou deux femmes  apportent autant d’amour  à l’enfant qu’ils élèvent ensemble.        
         En conclusion, une simple signature au bas d’une pétition ne constitue pas, à mon avis une position claire et précise.
         Je ne signerai donc pas cette pétition, pour la simple et bonne raison, à mes yeux, bien sûr,  que je suis pas en mesure , intellectuellement  et moralement, de prendre cette décision. Bien que je croie pas  qu’un enfant élevé par deux parents du même sexe soit en danger moral ou physique. 
         Il m’apparaît donc que toute liberté doit être laissée aux intéressés  et qu’il suffirait de mentionner dans le code civil que le mariage  est l’union de deux personnes qui s’engagent à vivre ensemble.   Sincèrement, je ne crois pas que le législateur soit prêt à trancher.

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    8
    hem
    Lundi 7 Décembre 2009 à 23:56
    que faut il à un enfant pour être heureux ??
    de l'amour, de la tendresse et de la compréhension !!

    foin de toutes ces tergiversations !! que dire des enfants  mourant de faim partout dans le monde, des enfants soldats  !!!
    que dire des enfants battus  par "père "ou "mère", par les deux parfois
     n'ont ils pas droit à être choyés que se soit  par une seule personne ou deux  !!!
     je sais, ton propos n'est pas là  !
     adoption ou non adoption pour des homosexuels ?????  
    sincèrement  je ne sais que répondre
    7
    peache Profil de peache
    Lundi 7 Décembre 2009 à 13:37
    Relis, relis encore, et peut-être, sait-on jamais ...
    6
    el mektoub
    Lundi 7 Décembre 2009 à 13:20
    un couple pacsé selon ta théorie, mais excluant les "autres"..

    car dis-moi s'il est possible à un couple homosexuel d'apdopter qui que ce soit à l' heure actuelle?

    croirais-tu que je ne comprenne pas ce que tes doigts gourds demandent à ton clavier de nous transmettre en langage azerty?
    5
    el mektoub
    Lundi 7 Décembre 2009 à 13:14
    non Môssieu, pas ailleurs....
    4
    peache Profil de peache
    Lundi 7 Décembre 2009 à 12:25
    En l'occurrence je ne suis ni pour ni contre l'adoption par des  homosexuels, et tu l'as très bien compris, pinailleur. Mais, que tu le veuilles ou bon, il n'y a aucune indication  d'une obligation de sexes différents pour le mariage dans les lois de la République. Donc il n'est pas besoin de changer la loi, puisqu'un couple marié peut adopter, et même, maintenant un couple pacsé.  alors ..
    3
    el mektoub
    Lundi 7 Décembre 2009 à 09:33
    déviation discursive n' est pas discours oiseux.

    puisque la loi n' est pas "conforme" aux besoins des citoyens, changeons-la, permettons l' adoption (qui te tient à coeur), mais uniquement d'enfants orphelins de guerres et ou d' attentats, laissés sans famille .
    2
    peache Profil de peache
    Dimanche 6 Décembre 2009 à 09:58
    Je crains de devoir  te contrarier, Ô Mektoub. Il n'est pas question de  déviation ni de discours oiseux. L'appel en question demande que la loi soit modifiée. Il n'y a pas lieu de modifier la loi, puisqu'il n'est dit nulle part que le mariage  se fait obligatoirement entre un homme et une femme ( cf §3 du texte ci-dessus et les divers articles du Code Civil ). Mon propos est, et tu le sais bien, de creuser les raisons. Quant à poncepilater ( marrant ce néologisme ) tu devrais, toi, savoir que ce n'est pas mon genre.. 
    1
    el mektoub
    Samedi 5 Décembre 2009 à 13:30
    sauf que! l' appel en question ne mentionne nulle part l' adoption ou autre désir d' enfant... ce n' est que déviation discursive de ta part que prendre cet aspect des choses pour "poncepilater"  la question.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :