• khayyaamiades

    Je parle souvent, en le nommant sans vergogne mon vieil  ami, de Umar Khayyaam, poète et savant persan du 11ème siècle. Je ne sais pas si j'en aurais seulement entendu parler si j'avais vécu en cette période brutale et magnifique à la fois.
    Comme vous le savez, c'est lui qui, à Ispahan, en travaillant dans un observatoire qu'il fit construire, a déterminé la durée, en jours,  d'une année.
    Mais, à mes yeux en tous cas, il est surtout un immense poète et,  comme je l'ai lu quelque part,

    "Quand mon cœur bat de travers, quand l'absence suffoque et que la vie paraît si peu supportable, je m'en vais lire Umar Khayyaam .  Ses mots sont un rempart à la douleur."

    Ces quelques quatrains vous en donneront une idée : 

    Considère avec indulgence les hommes qui s'enivrent.
    Dis-toi que tu as d'autres défauts.
    Si tu veux connaître la paix,
    La sérénité, penche-toi sur les déshérités de la vie,
    Sur les humbles qui gémissent dans l'infortune, et tu te trouveras heureux. 

    Fais en sorte que ton prochain n'ait pas à souffrir de ta sagesse.
    Domine-toi toujours. Ne t'abandonne jamais à la colère.
    Si tu veux t'acheminer vers la paix définitive,
    Souris au Destin qui te frappe, et ne frappe personne.

    Longtemps encore, chercherai-je à combler de pierres l'Océan ?
    Je n'ai que mépris pour les libertins et les dévots.
    Khayyâm, qui peut affirmer que tu iras au Ciel ou dans l'Enfer ?
    D'abord, qu'entendons-nous par ces mots ?

    Je ne me préoccupe pas de savoir où je pourrais acheter le manteau de la Ruse et du Mensonge,
    Mais je suis toujours à la recherche de bon vin. Ma chevelure est blanche.
    J'ai soixante-dix ans. Je saisis l'occasion d'être heureux aujourd'hui,
    Car, demain, je n'en aurai peut-être plus la force.

    N'est-il pas, Ô El Mektoub ?

    photos :kulturica.com;acces.ens-lyon.fr;


  • Commentaires

    6
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 01:31

    il est des dévots libertins et des libertins dévots.....

    5
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 23:15

    J' ai dans l' idée que "dévot" et "libertins" sont deux termes opposés... Est ce que je me trompe ? 

    4
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 12:25

    La tolérance c'est beau.

    3
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 12:24

    Merci pour vos mots. Amitiés.

    2
    Jeudi 31 Octobre 2013 à 22:36

    " un peu de pain, un peu d'eau fraîche..." et de vin; il est toujours bon de mettre en "perse"les Rubaiyat !

    bonne soirée

    1
    Mercredi 30 Octobre 2013 à 08:15

    Et comme encouragement, puis -je oser un?

    "Ne cherche pas chez les autres la force que tu as en toi."

    Passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :