• jupe ou pas jupe

    jupe ou pas jupeDepuis le jardin d’Éden, selon la Bible, l'humanité est composée de femmes et d'hommes.
    Au moins, en ces joyeux temps , les deux humains n'avaient pas de problèmes vestimentaires, puisqu'une simple feuille de vigne suffisait à combler leurs aspirations à l'élégance.
    Hélas, comme toutes les bonnes choses, ces temps idylliques ont prit fin, comme on dit si joliment aux Antilles. Et, tout au long des semaines d'années (référence biblique oblige ..) qui ont suivi, Mesdames et Messieurs nos aïeux n'ont eu de cesse que leurs corps soient couverts .
    Évidemment, les températures des périodes glaciaires y sont pour quelque chose, bien plus que la pudibonderie qui a envahi le monde à la naissance des religions.
    Au début, lors de l'épisode de la pomme, il était facile, pour un observateur un tantinet curieux, de savoir qui était la femme et qui était l’homme, la feuille de vigne ne couvrant qu'une infime partie des anatomies nouvellement créées.
    Bon, d'accord, il n'y avait pas beaucoup de paparazzi dans les allées d’Éden, et les célébrités n'avaient pas besoin de casque pour jouer le quidam inconnu.
    Ce fut une toute autre histoire quand il a fallu, pour distinguer Madame de Monsieur, et Damoiselle de Damoiseau, trouverjupe ou pas jupe des signes distinctifs permettant une reconnaissance sans ambiguïté.
    C'est ainsi, à la louche, pour ne pas ( vous noterez que je n'utilise pas l'épouvantable "pour pas que" si fréquemment utilisé à la télévision par des donneurs de leçons de français...) pour ne pas, donc, vous endormir avec des descriptions costumières finalement bien fastidieuses, nous conviendrons qu'au cours des temps si Madame fut "enjupée", Monsieur fut "enpantalonné".
    Les problèmes ont commencé quand les dames ont décidé, avec raison, qu'elles étaient parfaitement en droit de porter le vêtement masculin plutôt que celui qui leur était attribué par des us et coutumes ancestraux.
    Evidemment cette intolérable atteinte à l'image du mâle a choqué, traumatisé, perturbé, que sais-je encore, les tenants du tout l'un ou tout l'autre.
    Quand, à la suite de laborieuses, voire âpres discussions, manifestations et, hélas violences imbéciles, les droits des homosexuels furent reconnus, la polémique a grossi, enflé, et débordé, dans tous les sens du terme.
    Une fumeuse et ténébreuse théorie du genre, a laquelle personne n'a compris goutte, fut aussi vilipendée que diffusée avant d'être comprise, ni même expliquée.
    jupe ou pas jupeA tel point que des potaches aussi rabelaisiens que picaresques et pleins d'humour ont décidé que tous, garçons et filles, porteraient la jupe dans une démonstration de bon sens nommée
    "Ce que soulève la jupe".
    Ce
    tte joyeuse initiative ne fut évidement pas du goût des pisse-froid, pudibonds et intolérants partisans de "la manif pour tous", entêtés et acharnés défenseurs de ce qu'ils nomment la morale et n'est qu'ostracisme .
    Au point qu'ils sont allés manifester devant le lycée où les gamines et gamins ont courageusement revêtu la jupe pour bien montrer que tous sont égaux, quoi qu'en disent quelques illuminés. Les lycéens les ont hués avec un malin plaisir .
    Et je les approuve sans aucune retenue.

    photos :
    tracesduserpent.ens-lyon.fr
    medievalbh.com
     
     
    lesnouveautes.fr 

     


  • Commentaires

    5
    Samedi 24 Mai 2014 à 09:18

    Pourtant il est bien écrit "Education nationale" sur l'affiche de cette initiative bobo.... Passe un bon week-end

    4
    Samedi 24 Mai 2014 à 02:30

    bien sûr, mais l'initiative ne venait pas de l'éducation nationale, mais des lycéens et lycéennes, ce qui change tout ! L'éducation nationale est une vieille dame très prude................Elle s'est contentée de laisser faire, méthode bien de chez nous...et d'ailleurs

    3
    Vendredi 23 Mai 2014 à 22:32

    Désolée, mais si à l'époque où j'étais lycéenne (il y a trente ans), l'Education Nationale aurait demandé à mes camarades mâles de s'accoutrer ainsi, ma première réaction aurait été de visser ma tempe avec mon doigt ! Une simple blague de lycéen ne me dérange pas, mais qu'officiellement l'Education Nationale oui me dérange plus, comme s'il n y avait pas d'autres priorités dans cette vénérable institution !

    2
    Lauryale
    Lundi 19 Mai 2014 à 19:50

    J'approuve d'autant plus que porter une jupe pour une fille dans certaines banlieues pose problème .... C'est le monde à l'envers ! Alors bravo les jeunes habillez vous comme vous voulez.

    bises à toi

    Laure

    1
    Samedi 17 Mai 2014 à 06:38

    N'oublions pas que dans l'antiquité les hommes portaient la jupe, et même courte pour certains un peu comme nos amis Gallois qui osent la porter sans artifice dessous, et personne ne leur reproche le mélange des genres, les gosses ont raison et même si ils acceptent les vieux croutons, je me joindrais volontiers à leur prochaine manifestation

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :