• j'ai placé mon arc dans la nue

    Cj'ai placé mon arc dans la nuee matin, la mer, calme et tranquille comme aux premiers matins du monde, reflétait le ciel gris, de ce gris joyeux qui suit la pluie, avec, de ci de là, quelques minuscules traces de bleu.
    Il pleuvotait entre l’îlot Sainte Marie et la Grande Terre , et on ne voyait pas les collines de Nouméa la-bas, de l'autre côté de la Baie.
    Et toute pluie s’arrêta, et la ville apparut avec ses maisons blanches.
    Et par ma fenêtre, entre les feuilles du badamier et celles du syca qui encadrentj'ai placé mon arc dans la nuela mise à l’eau , j’admirai un arc-en-ciel voluptueux qui les honorait de son pied royal.
    Devant cette merveille, je me vis, avec mes joyeux copains, quand nous pensions, aux heureux temps de notre petite jeunesse lorraine qu’il indiquait la cache d’un trésor.
    Et à chaque fois que le ciel nous montrait son arc, nous courrions jusqu’à son pied pour devenir aussi riche que le Capitaine Haddock.
    j'ai placé mon arc dans la nueCombien avons nous couru, tellement espéré, quellement rit.
    Et , à cet instant, je fus sûr que tous, Pol, Madeleine, Bernard, Mimi, Jacques, Annie, Roger, Suzanne, Michel,   Jean Paul, Marceau et tous les autres, où qu’ils soient aujourd’hui, se retrouvent entre les Bingottes et le Petit Bois près du champ de l’Hôpital, en train de courir, des rêves plein la tête.
    Et chaque fois que , par leur fenêtre, du haut d’une montagne, ou du pont d’un bateau, ils voient cette beauté, ils se souviennent en souriant.
    Et, l’espace d’un arc en ciel, nous revenons à nos culottes courtes, nos genoux écorchés et nos rêves. Et nous sommes heureux.

    images  : flickr.com ; pixabay.com ; canstokphoto.fr


  • Commentaires

    4
    Mardi 25 Juillet à 09:02

    Il s'agit de souvenirs heureux et communs à des personnes liées par une profonde amitié.Peu importe le lieu l'esprit rassemble.

    Bonne journée.

      • Mardi 25 Juillet à 10:14

        nous étions tous des mêmes familles ouvrières, et vivions toujours ensemble ...

    3
    Mardi 25 Juillet à 08:45

    Nostalgie quand tu nous tiens! Très joli souvenir Peache. Mais pour trouver le pied de l'arc-en-ciel, là où le le Leprechaun veille sur son chaudron empli d'or, il faut se lever de bonne heure!

    Kisetoj , bonan semajnon mon cher Peache.

      • Mardi 25 Juillet à 10:06

        en Lorraine, c'est surtout le Sotré ! en ces temps lointains du siècle dernier se levaient tôt, mais hélas pas assez !

        kisetoj, amikino

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :