• instants fugaces

    instants fugacesCe matin, j'ai vécu plein de moments de bonheur. J'étais dans ma voiture et me rendais à la ville pour essayer de réparer les outrages que l'orage d'hier a causés à mon ordinateur.
    Il faisait chaud, la climatisation était branchée, et je roulais entre le pont de la Coulée et la tribu de Saint Louis, quand je me suis aperçu que depuis près de dix minutes, je n'avais ressenti la moindre petite douleur, ni là, ni là ni là ni même là où chaque matin un djinn me rappelle que je suis vivant.
    L'habitacle baignait dans un véritable nuage de délices . Comme toutes les choses, et en instants fugacesparticulier les bonnes, cet instant n'a pas duré, à cause d'un genou qui s'est souvenu de son absence de cet espèce de truc qui facilite le frottement des os. Mais Dieu que ce fut agréable !
    En arrivant en ville, juste en face de l'agence de voyage où je devais récupérer les documents relatifs au voyage au Vanuatu que nos enfants nous ont offert pour notre anniversaire, une voiture a quitté sa place de stationnement , et le conducteur, n'ayant pas écoulé le temps qui lui était imparti, m'a donné avec instants fugacesun sourire son ticket, me disant qu'il partait en brousse et n'en avait plus besoin. Ce geste d'une rareté qu'on pourrait qu'on pourrait qualifier de regrettable fut d'autant mieux accueilli que le distributeur de 
    ticket de stationnement est à l'autre bout de la rue, et que mon genou n'était pas d'accord....
    En arrivant chez ce qu'il est convenu de nommer mon fournisseur d'accès, j'ai été accueilli instants fugacesdans un bureau bien frais, que se partagent trois jeunes femmes, splendides, aimables et compétentes.
    Je n'ai hélas pas eu le temps de les admirer longtemps, car mon affaire a été rapidement expédiée, me faisant presque regretter leur efficacité ! Belle matinée, ma foi, non ? 
    instants fugacesEn regagnant mon bord de mer, je me suis souvenu des paroles de mon Père, qui disait que le bonheur n'existe pas, qu'il n'y a que des instants, plus ou moins fugaces où ce et ceux qui nous entourent semblent se concerter pour nous faire entrevoir le paradis. 
    Il ajoutait aussi qu'il faut être en mesure de les saisir et de les conserver au chaud pour se les remémorer dans les moments un peu plus , et même plus !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Lundi 12 Décembre 2011 à 10:45

    c'est ben vrai, ça !

     

    1
    Lundi 12 Décembre 2011 à 09:47

    fils docile, les conseils de ton père sont ben suivis, ce n' est pas le lieu où tu résides qui prouvera le contraire, ne remonte surtout pas en ce moment les frimas arrivent et tes moments de bonheur génufléxiques ne sauraient durer. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :