• informez-vous, il en restera toujours quelque chose

    Chaque matin, en faisant le tour de la presse "internetisée" je déguste mon thé vert (sensé participer à une réduction de mon tour de taille, et  mes tartines copieusement confiturées pour faire l'équilibre...), je me régale des nouvelles du monde saugrenu qui nous entoure.
    Dans l'annexe du cirque Zavatta où se joue votre avenir braves gens, un olibrius bêtement aviné joue les poules pondeuse pour démontrer que son QI atteint 25, niveau apparemment suffisant pour être élu, puisqu'il fait partie de la "docte " assemblée.
    Les anti et les pour s'étripent verbalement (pour s'étriper "en vrai", il faut un peu de courage) au nom du droit à la parole des gallinacés et de l'humour imbécile réunis. On parle de parité, d'égalité, de respect et de toute une théorie de qualités dont la plupart des "causants" sont démunis. Il suffit de se souvenir de quelques séances au temps où la pillule était encore un rève.
    A l'extérieur de notre polygone hexagonal, une jeune femme, qui a réussi a se remettre de la tentative d'assassinat perpétrée par des abrutis parce qu'elle veut que les filles aient droit à l'école dans son pays,  est pressentie pour le Prix Nobel de la Paix.
    Finalement, l'agence de communication qui inondait la planète d'images de cette jeune fille est bien décue, le prestigieux titre ne lui est pas attribué, ce qui, aux yeux de quelques quidams "éclairés", le dévalorise.
    Une agence de presse d'un pays d'Europe de l'est annonce l'élection du président de la république avant l'ouverture des bureaux de vote, démonstration éclatante de démocratie bien organisée. …
    Et voici le pire. Un drame épouvantable, sismique , consomptif, déchirant, "tsunamisque"(*) : la familleinformez-vous, il en restera toujours quelque chose Delon se "déchire" ( je ne suis pas l'auteur de ce terme...). En effet, le père se serait déclaré favorable au front national et le fils ne serait pas d'accord (puisque je joue au reporter je fais comme eux, j'utilise le conditionnel, on ne sait jamais...) Affreux, non, cette divergence de vues entre père et fils ? Comme vous le savez tous , cela n'arrive jamais, dans aucune de nos familles, à nous, ceux d'en bas. Ils sont exceptionnels, ces Delon(s?) .
    Je passe sur les états d'âmes des galopins qui sont supposés représenter notre polygone sur les stades de football, sur les cotes de popularité de qui vous savez , et sur les querelles d'apothicaires des Iznogoud de tout poil qui voudraient être calife à la place du calife.
    Rassurez-vous braves gens, demain n'est pas la veille du jour sans....

    _____________________

    *néologisme un tantinet saugrenu mais bien clair quand même, non ?

    photos : bullies.centerblog.netle-genie-arverne.comstaragora.comfle-bac-rosaviles.wikispaces.com

     

     


  • Commentaires

    3
    Dimanche 13 Octobre 2013 à 10:34

    Super blog ! j'aime beaucoup ce que vous faites ! 

    2
    Samedi 12 Octobre 2013 à 15:16

    Merci c'est un bon scoop

    bon weekend  

     

    1
    Samedi 12 Octobre 2013 à 08:34

    Honni soit qui mal y pense!

    bon week-end

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :